Thèmes

paysage vie photo france photos article background afrique chiens afrique

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A connaitre:U.A.S (1)
· A N C -medias (5)
· Abdelwaheb abdallah-médias (13)
· AFFAIRE CHOKRI BELAID (9)
· Affaire du jet d'oeuf (3)
· Affaire Nawat (2)
· Affaire radio kalima (1)
· Affaire Sheraton (29)
· Affaire slim chiboub (12)
· AFFAIRE ZIED EL HENI (12)
· Agression de journalistes (17)
· Al hiwar attounissi / Tahar ben Hassine (3)
· ALHIWAR ETTOUNISSI / TAHAR BELHSINE (1)
· Aljazeera (19)
· Anonymous (1)
· Articles Mohamed Hamdane (1)
· Assabah (29)
· Atce (17)
· Audience médias (4)
· Audiovisuel-cinema-tv (106)
· AYOUB MESSAOUDI (4)
· Beji caid essebsi- medias (22)
· Ben ali- médias (43)
· Blogs - blogueurs (45)
· Censure (53)
· Cinema (41)
· Combat pour la liberté (7)
· Communication-entreprise-organisation (26)
· CONSTITUANTE - MEDIAS (7)
· Dar al Anwar (3)
· Deontologie (22)
· Dérapage déontologique (1)
· Dilou samir- medias (3)
· Droit de reponse (45)
· Edition- livre (1)
· Elections- medias (27)
· Ennahdha- médias (40)
· EXCLUSIF-BLA BLA DE CANDIDE (3)
· Facebook (31)
· Formation et recyclage (14)
· HAICA (5)
· Hannibal tv (29)
· Instance de l'information (56)
· Journalistes (90)
· La Presse- Essahafa (19)
· Liberté d'expression (75)
· Listes noires (1)
· Livres (41)
· Lotfi messaoudi (13)
· LOTFI ZITOUN (15)
· Medias pouvoir (130)
· Medias sociaux (8)
· Medias- relations internationales (46)
· Nessma tv (54)
· Pages facebook-médias (9)
· Patrons de médias (26)
· Paysage mediatique (9)
· Polemiques (12)
· Portrait- journalistes (24)
· Poursuites judiciaires (90)
· Presse (88)
· Public (40)
· Publicité (28)
· Radio (95)
· Rajhi- médias (17)
· Reforme juridique et institutionnelle (60)
· Reporters sans frontieres (1)
· Salafistes- medias (3)
· Semi fehri - catus -attunissyia (109)
· Sihem ben sedrine -kalima (10)
· Sites internet (22)
· Slim amamou-medias (2)
· Snjt (75)
· Television tunisienne publique (111)
· Tic internet reseaux sociaux (58)
· Tourisme- medias (1)
· Tunis afrique presse (13)
· Zitouna tv (1)

Rechercher
Derniers commentaires

votre titre est trompeur. a s'en tenir au titre et au premier paragraphe, on croirait que c'est encore une att
Par Anonyme, le 14.10.2013

attounisia lil bhayemhttp://l ol.centerblog. net
Par caymera, le 01.09.2013

lol noobs trolls omg mata5demch report uhttp://lol.ce nterblog.net
Par caymera, le 01.09.2013

avrz vous redige votre livre de memoires tout seul ?je fait mon master sur votre livre et je vous prie de rep
Par hendlimem, le 16.08.2013

on voudrai s'avoir vos projets pour notre beau pays pour le future de nos enfants en esperant l'avenir soit m
Par latifa bejaoui, le 10.04.2013

Voir plus

Articles les plus lus

· attounissia -semi fehri
· television tunisienne - monographie
· almasdar-nouveau journal electronique
· le journal islamiste alfajr reparait
· sami fehri -chaine attounissya

· choufli hal --
· démarrage de la chaine al hiwar le 19 septembre
· pétition pour des médias libres
· attounisiya
· aljazeera-bureau à tunis
· borhane bsaies sur hannibal tv?
· blog nawat.org
· une émission tv salissant ben ali et la tunisie
· sofiene ben hmida contesté
· sami fehri- mauvais scenarios

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· mohamed-hamdane-medias-tn
· droit-tunisie-revolution


Statistiques

Date de création : 18.03.2011
Dernière mise à jour : 10.12.2013
2252articles


manifestation violemment réprimée

Publié le 08/05/2011 à 23:04 par observatoire-medias-tunisiens Tags : photo france photos article background afrique chiens

background: white;">Article/ARTJAWEB20110506183720/opposition-tunisie-manifestation-repressiontunisie-une-manifestation-violemment-reprimee-a-tunis.html" target="_blank">Tunisie : une manifestation violemment réprimée à Tunis

background: white;">Les forces de l’ordre ont très violemment réprimé une manifestation organisée en soutien à l’ancien ministre de l’Intérieur Farhat Rajhi, qui avait dénoncé la veille un projet de coup d’État de l’armée. Une quinzaine de journalistes ont été agressés par les policiers, avec de nombreux manifestants.

background: white;">La révolution dans la révolution ? Le gouvernement transitoire deArticle/ARTJAJA2621p058-063.xml0/" target="_blank">Béji Caïd Essebsi ne l’entend pas de cette oreille. Ni les forces de l’ordre du ministère de l’Intérieur qui ont réprimé quelque 200 manifestants dans le centre de Tunis avec des méthodes qui ne sont pas sans rappeler les heures fastes de l’ère Ben Ali.

background: white;">Après 20 minutes de protestations avec des slogans antigouvernementaux comme « dégage ! » ou le pouvoir « travaille toujours pour Ben Ali », les manifestants se sont trouvés en face d’un cordon de policiers déterminés à les empêcher de progresser en direction du ministère de l'Intérieur sur l'avenue Habib Bourguiba. Puis soudain, sans raison apparente, les forces de l'ordre chargent à coups de matraque et de gaz lacrymogènes. Il est 13 heures 52.

background: white;">Policiers cagoulés

background: white;">Pris de panique, les manifestants, majoritairement des jeunes, et des piétons courent alors se mettre à l'abri. Accompagnés d’un blindé léger qui circulait sur l'avenue, les policiers se lancent à leur trousse. Pour la plupart cagoulés, ceux-ci circulent en moto ou à pied, parfois avec des chiens.

background: white;">Quelques minutes plus tard, les forces de l'ordre procèdent à de violentes interpellations, n’hésitant pas à frapper à coups de pied et de matraques des manifestants - dont certains sont à terre. Le nombre des personnes interpellées n'a pas été communiqué, pas plus que celui des blessés.

background: white;">Quinze journalistes violemment agressés

background: white;">Fathi Belaid, photographe de l'Agence France-Presse (AFP), a été sérieusement passé à tabac par des forces de l'ordre, comme quinze autres journalistes. « J'ai été agressé par quatre policiers dans l'escalier du journal La Presse. Ils m'ont pris deux appareils photo et un ordinateur portable et m'ont frappé sur la tête avec des barres de fer », a-t-il dit.

background: white;">« Des dizaines de policiers en uniforme et en civil ont frappé d'une manière cruelle des journalistes bien qu'ils savaient qu'ils étaient journalistes et ils ont cassé des appareils photos et poursuivi des journalistes jusqu'à l'entrée du journal La Presse », écrit le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) dans un communiqué.

background: white;">Outre Abdelfattah Belaid de l'Agence France-Presse (AFP) et du journal tunisien La Presse, figurent également parmi les journalistes agressés Chaffya Ibrahim du journal arabophone Echourouk, Zoubeir Essouissi de l'agence britannique Reuters, Houssem Hamed de la radio privée tunisienne chems FM, Nizar Elhajbi du journal La Presse et Ahmed Elfouli et Monia Abdallah de la chaine de tv privée tunisienne Hannibal ainsi que Massoud Kawach du journal arabophone El-Sahafa, ajoute le syndicat. Mais aussi Mohamed El-Hammi de l'agence EPA, Marwa Rkik de Radio Kalima, Hassan Dridi de l'agence de presse américaine Associated Press (AP), Hamza Elaouini de l'agence de presse TV, trois journalistes de la chaîne du Qatar Al-Jazeera - Lotfi Hajji, Mohamed Amin Ben Nejma et Anass ben Salah, selon le syndicat.

background: white;">"Crime contre la liberté de la presse"

background: white;">Le SNJT, qui qualifie ces violences de crime contre la liberté de la presse, dénonce les pratiques oppressives des agents de police à l'encontre des journalistes. Ces violences ont pour but de verrouiller les médias et de priver l'opinion publique des réalités en Tunisie, selon le SJNT, qui met en garde contre les menaces de faire retourner le pays sous l'oppression qu'il a connu sous l'ancien régime du président déchu Ben Ali. Le SJNT estime en outre que le gouvernement provisoire est entièrement responsable de la protection des journalistes.

background: white;">L'organisation de défense des journalistes Reporters sans Frontières (RSF) a également dénoncé ces violences et demandé au gouvernement de transition d'ouvrir une enquête sur ces incidents et de donner des instructions claires aux forces de l'ordre afin que de telles pratiques cessent.

background: white;">Des internautes s’étaient mobilisés sur Facebook pour appeler à la tenue de cette manifestation organisée en soutien àArticle/ARTJAWEB20110328171827/" target="_blank">l'ancien ministre tunisien de l'Intérieur Farhat Rajhi, qui avait dénoncé la veilleArticle/ARTJAWEB20110505163210/tunisie-facebook-zine-el-abidine-ben-ali-coup-d-etattunisie-la-theorie-du-complot-selon-farhat-rajhi.html" target="_blank">un complot du pouvoir et la préparation d'un coup d'État militaire. Celui-ci avait pourtant lancé un appel au calme, juste avant la manifestation. Environ 300 manifestants pro-Rajhi avaient été dispersés jeudi par la police au même endroit

background: white;">Source : « Jeune Afrique » Le 07-05-2011





DERNIERS ARTICLES :
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
DEMISSIONS A TELVZA TV
 Démissions en cascade à la rédaction de Telvza TV 3 décembre 2013 à 11:26   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)0;if(!d.getElementByI