Thèmes

actualité affiche afrique amis annonce article background belle blog bonne cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A connaitre:U.A.S (1)
· A N C -medias (5)
· Abdelwaheb abdallah-médias (13)
· AFFAIRE CHOKRI BELAID (9)
· Affaire du jet d'oeuf (3)
· Affaire Nawat (2)
· Affaire radio kalima (1)
· Affaire Sheraton (29)
· Affaire slim chiboub (12)
· AFFAIRE ZIED EL HENI (12)
· Agression de journalistes (17)
· Al hiwar attounissi / Tahar ben Hassine (3)
· ALHIWAR ETTOUNISSI / TAHAR BELHSINE (1)
· Aljazeera (19)
· Anonymous (1)
· Articles Mohamed Hamdane (1)
· Assabah (29)
· Atce (17)
· Audience médias (4)
· Audiovisuel-cinema-tv (106)
· AYOUB MESSAOUDI (4)
· Beji caid essebsi- medias (22)
· Ben ali- médias (43)
· Blogs - blogueurs (45)
· Censure (53)
· Cinema (41)
· Combat pour la liberté (7)
· Communication-entreprise-organisation (26)
· CONSTITUANTE - MEDIAS (7)
· Dar al Anwar (3)
· Deontologie (22)
· Dérapage déontologique (1)
· Dilou samir- medias (3)
· Droit de reponse (45)
· Edition- livre (1)
· Elections- medias (27)
· Ennahdha- médias (40)
· EXCLUSIF-BLA BLA DE CANDIDE (3)
· Facebook (31)
· Formation et recyclage (14)
· HAICA (5)
· Hannibal tv (29)
· Instance de l'information (56)
· Journalistes (90)
· La Presse- Essahafa (19)
· Liberté d'expression (75)
· Listes noires (1)
· Livres (41)
· Lotfi messaoudi (13)
· LOTFI ZITOUN (15)
· Medias pouvoir (130)
· Medias sociaux (8)
· Medias- relations internationales (46)
· Nessma tv (54)
· Pages facebook-médias (9)
· Patrons de médias (26)
· Paysage mediatique (9)
· Polemiques (12)
· Portrait- journalistes (24)
· Poursuites judiciaires (90)
· Presse (88)
· Public (40)
· Publicité (28)
· Radio (95)
· Rajhi- médias (17)
· Reforme juridique et institutionnelle (60)
· Reporters sans frontieres (1)
· Salafistes- medias (3)
· Semi fehri - catus -attunissyia (109)
· Sihem ben sedrine -kalima (10)
· Sites internet (22)
· Slim amamou-medias (2)
· Snjt (75)
· Television tunisienne publique (111)
· Tic internet reseaux sociaux (58)
· Tourisme- medias (1)
· Tunis afrique presse (13)
· Zitouna tv (1)

Rechercher
Derniers commentaires

moi je cherche le numero de la canale nessma elkhadra tout simplement le numero de telephonne
Par lahdoumibechir, le 21.05.2014

votre titre est trompeur. a s'en tenir au titre et au premier paragraphe, on croirait que c'est encore une att
Par Anonyme, le 14.10.2013

attounisia lil bhayemhttp://l ol.centerblog. net
Par caymera, le 01.09.2013

lol noobs trolls omg mata5demch report uhttp://lol.ce nterblog.net
Par caymera, le 01.09.2013

avrz vous redige votre livre de memoires tout seul ?je fait mon master sur votre livre et je vous prie de rep
Par hendlimem, le 16.08.2013

Voir plus

Articles les plus lus

· attounissia -semi fehri
· television tunisienne - monographie
· almasdar-nouveau journal electronique
· le journal islamiste alfajr reparait
· sami fehri -chaine attounissya

· choufli hal --
· démarrage de la chaine al hiwar le 19 septembre
· pétition pour des médias libres
· attounisiya
· aljazeera-bureau à tunis
· borhane bsaies sur hannibal tv?
· blog nawat.org
· une émission tv salissant ben ali et la tunisie
· sofiene ben hmida contesté
· sami fehri- mauvais scenarios

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· mohamed-hamdane-medias-tn
· droit-tunisie-revolution


Statistiques

Date de création : 18.03.2011
Dernière mise à jour : 10.12.2013
2252articles


Articles Mohamed Hamdane

L'INFORMATION SPECTACLE -Mohamed Hamdane

Publié le 19/04/2012 à 14:12 par observatoire-medias-tunisiens Tags : histoire monde roman message mort société film anime écran

 l’informationspectacle :

      L’information présentée dans les chaînes satellitaires arabes obéit de plus en plus à la logique du spectacle. Elle est traitée selon les règles du conte . Elle est mise en scène comme une œuvre de fiction et fondée sur les mêmes principes de la dramaturgie. Située dans l’espace et le temps, l’information spectacle est mise en scène dans un décor spécifique, elle est animée par des acteurs vedettes, basée sur un dialogue et de l’action.

       Assimilée à une société de cinéma , la chaîne de production et de diffusion de l’information télévisée se présente sous un certain look, avec un logo qui ladistingue , un graphisme spécifique qui distingue ses textes écrits, des bandes vantant ses mérites, ses objectifs, et les polémiques que suscite son indépendance.

       Comme au cinéma dont la programmation comporte des bandes d’annonces des films qui vont être prochainement projetés, les chaînes de télévision annoncent à l’avance les thèmes de leurs grands magazines et de leurs grandes émissions de débat, en suscitant ainsi le suspense et la curiosité du téléspectateur.      Avec la même la logique de la commercialisation d’un film, on met en valeur les acteurs, on façonne des héros et on fabrique des stars. Chaque chaîne satellitaire met en vedette ses journalistes et ses correspondants comme les stars du cinéma : Al Manar renforce son identité islamique avec la foulard qui couvre les cheveux de sa journaliste sur les plateau. Abu Dhabi renforce soidentité grâce à la tenue vestimentaire spécifique des pays du Golfe et que portent ses journalistes. C’est Al Jazira qui met le plus en valeur ses journalistes : Elle dispose de Fayçal Al Qacem et Sami Haddad pour les débats, de Mohamed Krichène et Khadija Ben Ghana sur le plateau de ses journaux . Sur le terrain de l’actualité , elle met en avant Walid et Omari en Palestine , Ahmed Zidane à Islamabad, Ghassane Ben Jeddou en Iran, Hafedh Marazi à Washington Akram Khouzème à Moscou. Le cas le plus illustredes journalistes vedettes est bien sûr Taysir Allouni qui de Kaboul à Bagdad, puis de sa prison en Espagne retient l’intérêt, envahit l’écran, suscite les polémiques , devient lui-même objet d’information et au centre de l’actualité . Sa chaîne fait de lui un héros, un martyr à travers la campagne menée pour sa libération aussi bien sur l’écran que sur un site qui lui est spécialement dédié. Ainsi, le journaliste n’est plus un médiateur, un présentateur neutre de l’information. Il n’est plus le représentant officiel ou le porte parole du pouvoir politique en place.

      Avec le style du one man show qui caractérise la présentation de la majorité des journaux télévisés, le journaliste devient un acteur qui apporte son empreinte et son style à l’information, un conteur qui raconte une histoire à sa façon.

Mais le journaliste se transforme en arbitre quand il anime un débat sur l’un des sujets de l’actualité. Comme dans un spectacle de boxe ou dans un match de foot ball, les émissions de débat animées par le journaliste valorisent la polémique, la controverse, et le combat d’idées entre les acteurs. Mais le journaliste n’est pas toujours un arbitre neutre. C’est lui qui suscite l’attaque et la contre attaque, qui développe la thèse et l’antithèse, qui monte ses invités les uns contre les autres. En sollicitant la réaction du public sur un sujet d’actualité, le journaliste devient l’animateur d’un forum de démocratie directe en créant l’illusion de l’espace public, et en faisant de la télévision un media interactif. Le talk showest aussi divertissant et plaisant qu’un spectacle sportif. Il suscite autant de plaisir, d’émotion et d’enthousiasme que le spectacle d’une course d’obstacles ou celui d’un combat de Karaté.

       Assimilé à un spectacle sportif le journal télévision peut être assimilé aussi à un film de fiction. Les évènements d’actualité sont choisis et présentés par les télévisions satellitaires selon les mêmes règles du film d’action. Il est même parfois difficile de dissocier la réalité de la fiction.

      Dès le début de ce 21ème siècle, les évènements qui ont été couverts par l’image de télévision ne sont pas moins touchants que les grands films d’action ;

       Les images de l’attaque aérienne du World Trade Center à New York le 11 septembre, les images de la riposte militaire américaine en Afghanistan et les images de la guerre en Irak sont plus émouvantes et parfois plus 

atroces que le film de guerre le mieux réussi. Le petit écran est quotidiennement inondé d’images d’enfants blessés, de cadavres mutilés, de prisonniers exhibés. Le ciel en feu de Kaboul et de Bagdad resteront dans la mémoire de tous les téléspectateurs plus gravés qu’un film de science fiction .

      La recherche du sensationnel atteint son record avec la course des journaux télévisés vers les images d’explosion, d’incendie, de meurtre et de sang. L’image de l’assassinat de l’enfant Mohamed Eddora mort dans les bras de son père a fait le tour du monde. Les images des prisonniers de la guerre d’Irak capturés de part et d’autre et terrorisés de peur ont suscité des émotions contradictoires selon le camp dans lequel on se situe. Le sensationnel atteint actuellement son paroxysme avec les films des otages menacés de mort, suppliant leurs gouvernements de se retirer d’Irak. Les scènes d’actualité présentées à la télévision deviennent plus atroces quand ces otages sont filmés alors qu’ils sont entrain d’être

exécutés ou égorgés. Les enregistrements des auteurs d’opérations suicides, jugés comme fedayines et martyres par les uns et terroristes par les autres sont filmés et leurs messages sont diffusés après la réalisation des opérations.

      La réalité dépasse de loin la fiction quand les chaînes de télévision satellitaires arabes couvrent par l’image le siège établi par les israéliens autour de la résidence de l’ancien chef de l’Etat palestinien et du leader historique Yasser Arafat. Ces chaînes n’ont cessé de retransmettre les images de la capture de Saddam Hussein.

       Toutes ces images ont suscité des émotions très intenses à tel point qu’on a qualifié les chaînes de télévision de médias de la haine. Mais ce sont aussi des chaînes qui ont développé des sentiments d’humiliation et nourri un esprit de vengeance.

Tous les évènements sont présentés dans le spectacle audiovisuel de l’actualité d’une manière bien étudiée, en donnant l’illusion du direct, de l’instantané et du vécu. Les journalistes en casquette militaire sont présentés devant les chars de l’armée israélienne, sur le toit d’un immeuble de Bagdad à nous montrer des colonnes de fumée, et les éclairs des obus, à nous faire écouter les coups de canons et les explosions des bombes. Le journaliste, reporter complice, devient parfois victime. Et le spectateur arabe a vu des bureaux de chaînes de télévision arabes bombardés et saccagés, des reporters arabes tués.

       La recherche de l’émotion et du sensationnel répond aux désirs profonds du téléspectateur en lui servant les plats qu’il attend. Mais les chaînes satellitaires obéissent dans leurs stratégie de diffusion de l’information à des impératifs commerciaux et financiers. Le sensationnel permet l’augmentation de l’audience et la croissance des recettes publicitaires.

      Les images exclusives filmées par ces chaînes sont également vendues à des tarifs parfois très élevés aux grandes chaînes de télévision étrangères. Le message d’actualité ne diffère pas dans la logique de sa production du message publicitaire. Il est court, percutant, attirant et il rapporte de l’argent.

Mais il n’y a pas que les impératifs financiers qui dictent ce nouveau style de traitement de l’information. Les chaînes satellitaires arabes sont essentiellement animées par des impératifs politiques.






DERNIERS ARTICLES :
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
DEMISSIONS A TELVZA TV
 Démissions en cascade à la rédaction de Telvza TV 3 décembre 2013 à 11:26   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)0;if(!d.getElementByI