Thèmes

actualité affiche afrique amis annonce article background belle blog bonne cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A connaitre:U.A.S (1)
· A N C -medias (5)
· Abdelwaheb abdallah-médias (13)
· AFFAIRE CHOKRI BELAID (9)
· Affaire du jet d'oeuf (3)
· Affaire Nawat (2)
· Affaire radio kalima (1)
· Affaire Sheraton (29)
· Affaire slim chiboub (12)
· AFFAIRE ZIED EL HENI (12)
· Agression de journalistes (17)
· Al hiwar attounissi / Tahar ben Hassine (3)
· ALHIWAR ETTOUNISSI / TAHAR BELHSINE (1)
· Aljazeera (19)
· Anonymous (1)
· Articles Mohamed Hamdane (1)
· Assabah (29)
· Atce (17)
· Audience médias (4)
· Audiovisuel-cinema-tv (106)
· AYOUB MESSAOUDI (4)
· Beji caid essebsi- medias (22)
· Ben ali- médias (43)
· Blogs - blogueurs (45)
· Censure (53)
· Cinema (41)
· Combat pour la liberté (7)
· Communication-entreprise-organisation (26)
· CONSTITUANTE - MEDIAS (7)
· Dar al Anwar (3)
· Deontologie (22)
· Dérapage déontologique (1)
· Dilou samir- medias (3)
· Droit de reponse (45)
· Edition- livre (1)
· Elections- medias (27)
· Ennahdha- médias (40)
· EXCLUSIF-BLA BLA DE CANDIDE (3)
· Facebook (31)
· Formation et recyclage (14)
· HAICA (5)
· Hannibal tv (29)
· Instance de l'information (56)
· Journalistes (90)
· La Presse- Essahafa (19)
· Liberté d'expression (75)
· Listes noires (1)
· Livres (41)
· Lotfi messaoudi (13)
· LOTFI ZITOUN (15)
· Medias pouvoir (130)
· Medias sociaux (8)
· Medias- relations internationales (46)
· Nessma tv (54)
· Pages facebook-médias (9)
· Patrons de médias (26)
· Paysage mediatique (9)
· Polemiques (12)
· Portrait- journalistes (24)
· Poursuites judiciaires (90)
· Presse (88)
· Public (40)
· Publicité (28)
· Radio (95)
· Rajhi- médias (17)
· Reforme juridique et institutionnelle (60)
· Reporters sans frontieres (1)
· Salafistes- medias (3)
· Semi fehri - catus -attunissyia (109)
· Sihem ben sedrine -kalima (10)
· Sites internet (22)
· Slim amamou-medias (2)
· Snjt (75)
· Television tunisienne publique (111)
· Tic internet reseaux sociaux (58)
· Tourisme- medias (1)
· Tunis afrique presse (13)
· Zitouna tv (1)

Rechercher
Derniers commentaires

bonjour ; maritimes_0606 @hotmail.fr j 'octroie des prêts allant de 1000 à 800.000€ aux entreprises,so ci
Par maritimes, le 24.11.2014

bonjour ; maritimes_0606 @hotmail.fr j 'octroie des prêts allant de 1000 à 800.000€ aux entreprises,so ci
Par maritimes, le 24.11.2014

bonjour ; maritimes_0606 @hotmail.fr j 'octroie des prêts allant de 1000 à 800.000€ aux entreprises,so ci
Par maritimes, le 24.11.2014

bonjour ; maritimes_0606 @hotmail.fr j 'octroie des prêts allant de 1000 à 800.000€ aux entreprises,so ci
Par maritimes, le 24.11.2014

bonjour ; maritimes_0606 @hotmail.fr j 'octroie des prêts allant de 1000 à 800.000€ aux entreprises,so ci
Par maritimes, le 24.11.2014

Voir plus

Articles les plus lus

· attounissia -semi fehri
· television tunisienne - monographie
· almasdar-nouveau journal electronique
· le journal islamiste alfajr reparait
· sami fehri -chaine attounissya

· choufli hal --
· démarrage de la chaine al hiwar le 19 septembre
· pétition pour des médias libres
· attounisiya
· aljazeera-bureau à tunis
· borhane bsaies sur hannibal tv?
· blog nawat.org
· une émission tv salissant ben ali et la tunisie
· sofiene ben hmida contesté
· sami fehri- mauvais scenarios

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés


Statistiques

Date de création : 18.03.2011
Dernière mise à jour : 10.12.2013
2252articles


Elections- medias

élections -presence mediatique internationale

Publié le 30/10/2011 à 23:55 par observatoire-medias-tunisiens Tags : bonne france article histoire travail monde
-----------------------------------------------------------------------------------------------------

????   | English

img_blancimg_blanc

Présence médiatique internationale sans précédent pour couvrir les élections de la Constituante
Samedi, 22 Octobre 2011 18:37
  • Envoyer
  • Imprimer
  • PDF
Journalistes
TUNIS (TAP) - Les élections de l'Assemblée nationale constituante du 23 octobre représentent ces jours-ci le centre d'intérêt de la presse internationale dans les cinq continents. Jusqu'à samedi soir (18h00), quelque 600 journalistes étrangers ont reçu leur accréditation de la part de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), leur nombre pourra atteindre un millier d'ici dimanche. Ils représentent les différents médias, à savoir la presse écrite, électronique et audiovisuelle.

M.Larbi Chouikha, membre de l'ISIE, chargé de l'information et de la communication, a indiqué à l'agence TAP que «la présence médiatique internationale a dépassé largement les prévisions», ce qui explique le retard dans l'attribution des accréditations.

M. Chouikha a ajouté que des journalistes du monde entier notamment du Japon, de la Chine, de l'Amérique du Nord et du Sud sont, actuellement, en Tunisie. Ils représentent des chaînes de télévision et de radio telles que BBC, RFI, Monte Carlo, France 24à, et autres chaînes italiennes, belges, russes, ainsi que la quasi totalité des médias arabes.

A noter que les journalistes continuaient à affluer jusqu'à samedi dans la soirée au centre d'accréditation des journalistes, à Tunis, pour avoir leurs badges et pouvoir accéder aux bureaux de vote, aux centres de dépouillements, au centre de presse internationale, à l'ISIE et à tous ses bureaux régionaux afin de couvrir les élections.

La journaliste irakienne Mona Mahmoud du journal britannique «The Guardian» a affirmé à l'agence TAP «je suis impressionnée par la bonne organisation de cette importante échéance électorale qui marquera l'histoire de la Tunisie, dépassant même le niveau d'organisation dans des pays ayant une tradition démocratique».

De son côté, le journaliste algérien Abdelaziz Boumzar de Reuters a souligné qu'il a été surpris par cette parfaite organisation des élections tunisiennes dans une période relativement courte.

Même constat pour l'envoyé spécial de l'agence de presse Espagnole (EFE) qui a indiqué : «j'ai remarqué de grands efforts déployés pour consacrer l'égalité des chances pour tous les partis et faciliter le travail des journalistes».

Après consultation de l'ISIE, il s'est dit convaincu de l'interdiction pour les médias étrangers d'interviewer les candidats au cours de la campagne électorale (article 44 du décret-loi relatif aux élections de la constituante).

Il convient de rappeler qu'une unité de monitoring des médias a été créée pour veiller au respect de la neutralité dans la couverture de la campagne par les médias nationaux et étrangers.

2e rapport de monitoring des medias

Publié le 30/10/2011 à 23:53 par observatoire-medias-tunisiens Tags : femme france article femmes

img_blancimg_blanc

Elections: l'unité de monitoring des médias publie les résultats de son 2e rapport
Samedi, 22 Octobre 2011 09:15
  • Envoyer
  • Imprimer
  • PDF

 

media77777
TUNIS (TAP) - L'unité de monitoring des médias relevant de l'Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) a présenté, vendredi, au palais des congrès à Tunis, les résultats de son 2e rapport sur le contrôle et le suivi de la couverture médiatique des acteurs politiques entre le 1er et le 13 octobre.

 

L'échantillon d'observation a porté sur les établissements médiatiques publics et privés: 9 journaux quotidiens, 9 chaînes de télévision, 13 stations radio régionales et privées et 3 journaux électroniques, a indiqué Hamida El Bour, responsable de l'unité de monitoring.

"Nous avons également suivi les chaînes d'information étrangères regardées par les tunisiens Al Jazira et France 24" a-t-elle indiqué, précisant qu'une étude qualitative a été effectué sur la chaîne Al Mostaqilla émettant de Londres.

Les résultats du rapport indiquent que les chaînes Al Wataniya 1 et 2 ont exclusivement assuré la diffusion des spots télévisés des candidats, alors que les chaînes privées ont axé leur couverture sur les débats contradictoires. La couverture des chaînes étrangères a été limitée.

La couverture a été neutre dans l'ensemble, mais certaines chaînes n'ont pas réservé le même temps d'antenne aux acteurs politiques, souligne le rapport.

La chaîne satellitaire qatarie Al Jazira a réservé un temps d'antenne nettement supérieur au Mouvement Ennahdha, alors que la chaîne d'information continue française France 24 a favorisé Ettakatol.

La chaîne Al Mostaqilla a totalement consacré sa programmation à la couverture de la campagne électorale de son propriétaire Hachmi Hamdi, leader et candidat du "Mouvement de la pétition populaire pour la liberté, la justice et le développement.

S'agissant des candidates femmes, le rapport révèle que leur présence était faible et ne représente pas plus de 10 pc sur Al Wataniyya 1 et 20 pc sur Nessma TV.

La presse écrite a axé sa couverture, au cours des 13 premiers jours de campagne, sur l'information de terrain, négligeant l'enquête et le reportage en tant que genres de couverture journalistique.

Au niveau de la forme, Al-Chourouq a réservé le plus grand espace de couverture, en éditant un supplément quotidien de 24 pages consacré aux élections.

Certains journaux ont fait montre de partialité nette en privilégiant des partis en particulier, et ce de l'ordre de 50 pc dans certains cas.

La présence des politiques femmes était très faible dans la presse écrite quotidienne, alors que la publicité politique et la publicité masquée ont été constatées dans certains journaux.

Pour ce qui est des stations radio, les chaînes publiques ont opté pour une édition commune transmise sur toutes les radios centrales et régionales et pour un programme quotidien sur la campagne électorale. Les stations privées ont pour leur part opté pour les débats contradictoires.

Le rapport estime que les radios ont été neutres dans l'ensemble, mais n'ont pas été équitables envers les acteurs politiques femmes.

Dans la presse électronique, une absence de neutralité a été relevée dans certains articles d'information, en plus d'une tendance au sensationnalisme dans quelques cas. La femme politique est quasiment absente des couvertures, indique également le rapport.

Webmanagercenter publie des interviews filmées avec des acteurs politiques, lesquelles sont annoncées plusieurs jours durant sur sa page d'accueil.

Des cas de diffamation de politiques ont été relevés sur un article du journal électronique "Attounissia", conclut le rapport.

élections- dépassements des médias

Publié le 30/10/2011 à 23:51 par observatoire-medias-tunisiens Tags : travail cadre paysage société

Les dépassements enregistrés dans plusieurs médias sont dus au non respect des règles de la profession et à l'absence d'un cadre législatif clair " (Laabidi)

Jeudi, 20 Octobre 2011 18:20
  • Envoyer
  • Imprimer
  • PDF
isie
TUNIS (TAP) - L'unité de contrôle de l'information relevant de l’instance supérieure indépendante pour les          
élections (ISIE) présentera, vendredi, au centre de presse, au Palais des congrès, un rapport détaillé sur la couverture médiatique de la campagne électorale, ont annoncé, jeudi, les membres de l'ISIE, lors d'une rencontre avec les journalistes.

M. Kamel Labidi, président de l'instance, a souligné, dans une communication intitulée «la réforme du paysage médiatique durant la période transitoire», que les élections de l'Assemblée nationale constituante constituent une grande opportunité pour les journalistes tunisiens de participer à la réussite de cette échéance historique.

Il a fait remarquer que les dépassements enregistrés dans plusieurs médias, notamment, les chaînes de télévision, sont dus au non respect des règles de la profession et à l'absence d'un cadre législatif clair régissant la profession. Cette situation a favorisé certains excès tels que la diffusion d'informations diffamatoires et l'échange d'insultes dans les débats télévisés et sur les colonnes des journaux, a-t-il précisé.

M.Labidi a donné un aperçu sur les réalisations de l'instance et les efforts déployés en vue de mettre en place des règles conformes aux normes internationales pour la couverture de la campagne électorale et défendre la liberté du travail du journaliste.

Il s'est félicité de l'adoption du décret-loi relatif au code de la presse et de la loi sur la communication audiovisuelle.

A cette occasion, il a appelé les responsables de toutes les entreprises de presse à assurer les meilleures conditions de travail aux journalistes et techniciens afin qu'ils contribuent au succès de cette échéance électorale et assurent une couverture médiatique équilibrée et honnête.

Il a annoncé que l'INRIC a élaboré un rapport final sur son action durant la période de son exercice ainsi qu'une évaluation de la couverture médiatique tout au long de la campagne électorale, rapport qui sera soumis à l'Assemblée nationale constituante.

Le président de l'instance a signalé, par ailleurs, que sur douze chaînes radio nouvellement autorisées, huit sont régionales.

De son côté, la vice-présidente de l'instance supérieure indépendante pour les élections, Souad Triki, a souligné que les médias tunisiens ont, également, fait leur révolution pour tenter de rompre avec les anciennes pratiques et créer une nouvelle culture médiatique, mettant l'accent sur le rôle des composantes de la société civile qui ont fait le suivi de la couverture de la campagne électorale afin de relever les dépassements.

Pour sa part, M.Larbi Chouikha, membre de l'INRIC, a indiqué que le rôle de l'instance demeure consultatif et consiste, surtout, à rappeler aux médias les règles professionnelles et déontologiques à respecter lors des campagnes électorales, afin de garantir l'objectivité et l'honnêteté.

1er rapport de monitoring sur les medias

Publié le 30/10/2011 à 23:35 par observatoire-medias-tunisiens Tags : vie femmes

img_blanc

L'ISIE publie le 1er rapport de monitoring des médias
Samedi, 15 Octobre 2011 09:22
  • Envoyer
  • Imprimer
  • PDF

 

medias110611
TUNIS (TAP) - Les médias tunisiens, publics et privés, n'ont pas été équitables lors de la couverture des activités des acteurs politiques en Tunisie, a constaté le rapport du monitoring des médias publié vendredi par l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

 

 

Le premier rapport du monitoring des médias a souligné que la couverture par les quotidiens tunisiens des activités des acteurs politiques au mois de septembre n'était pas "équitable" mais qu'elle était néanmoins "neutre" à hauteur de 87 pc.

Trois partis, parmi la centaine de partis légalisés, ont accaparé plus de 10 pc de la couverture réservée aux acteurs politiques, précise le rapport. Il s'agit du Parti Démocrate progressiste (PDP), le mouvement "Ennahdha", le parti "Ettakatol" et une liste indépendante "Tariq-Assalama", un déséquilibre est aussi constaté au niveau de l'approche genre puisque les activités faisant référence à des femmes politiques n'ont occupé que 4 pc des surfaces rédactionnelles des médias.

La couverture médiatique était aussi centralisée, a relevé le rapport, dans la mesure où elle a concerné essentiellement les activités des acteurs politiques dans la capitale.

Une disparité a été aussi constatée au niveau de la couverture médiatique par les chaînes radiophoniques. Les stations de radio publics et privés n'ont pas été équitables dans la répartition du temps de parole et des tranches horaires entre les différents acteurs politiques.

L'unité de mesure de la couverture radiophonique, centrée sur le suivi de la vie politique à Tunis, a relevé que la couverture était plutôt neutre dans son ensemble avec une augmentation positive à radio nationale comparée à radio jeunes et Mosaïque FM.

On note aussi une absence d'équité dans la couverture d'un point de vue genre. Seulement 10 pc du temps de parole et de couverture médiatique ont été consacrés aux politiciennes.

Les chaînes de télévision se sont conformées, selon le rapport, aux normes de neutralité dans la couverture des activités des acteurs politiques en général sans pour autant être équitables particulièrement en ce qui concerne la répartition du temps de parole. La première chaîne nationale a consacré la plus importante couverture pour le FDTL, la chaîne privée Nessma au PDP et Hannibal TV à Ennahdha.

La deuxième chaîne de télévision, précise le rapport, est le seul média à avoir réussi à maintenir un équilibre entre les acteurs politiques. Dans l'ensemble, la couverture télévisuelle reste toutefois masculine avec un faible taux de temps de parole pour les femmes politiques.

Le monitoring des médias publics a concerné les journaux La Presse et Essahafa, la première et deuxième chaîne de télévision ainsi que radio nationale et radio jeunes.

Pour ce qui est des médias privés, le suivi a concerné les quotidiens Echourouk et Essabah, qui accaparent les meilleures ventes, ainsi que les chaînes de télévision Nessma, Hannibal TV et Mosaique FM.

L'équipe de monitoring a analysé 218 heures de transmission radiophonique et télévisuelle.

le tribunal administratif contre la pub politique

Publié le 10/10/2011 à 00:41 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image

Le Tribunal administratif rejette la demande de sursis à exécution de l’UPL

Publié par Nidhal le 07 octobre 2011 à 22:40

Le Tribunal Administratif a rendu son verdict se rapportant à la demande de sursis à exécution sollicitée par l’UPL et relative à la levée de la suspension de la publicité politique des partis politiques.

En Effet, et dans sa décision n°413885 en date du 5 octobre, le Tribunal Administratif a rejeté la demande de sursis à exécution de l’UPL considérant que la demande ne repose sur aucun motif sérieux et que la décision ne provoque pas un dommage impossible à réparer.

Le Tribunal Administratif confirme ainsi que L’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections dispose d’un pouvoir réglementaire spécial qui l’autorise à prendre toutes les décisions qu’elle jugera utile pour organiser et gérer les élections de l’Assemblée Constituante afin qu’elles soient sincères et transparentes.

le web pour inciter à voter

Publié le 28/09/2011 à 00:45 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image femmes cadre

Enti essout», pour inciter les jeunes à voter

Publié par Toki le 27 septembre 2011 à 13:13

Alors que beaucoup se demandent pour qui ils iront voter le dimanche 23 octobre, des artistes se sont réunis pour créer une chanson à l’intention des jeunes et les inciter à aller voter.

Cette chanson intitulée «Enti essout» a été écrite composée et interprétée par Armada Bizerta, Bendir Man, Badiaa Bouhrizi, Nawel Ben Kraïem, Si-Lemhaf, et Yasser Jeradi. Elle est en ligne sur la page officielle Facebook de «Enti essout» depuis aujourd'hui (voir le clip en bas de la page).

Cette initiative est due à deux femmes : Philippa Neave, faisant partie «du projet PNUD d'appui au processus électoral», et Laurence Touitou, orientée vers le développement de jeunes artistes et est installée depuis peu en Tunisie. Et c’est en contactant Bendir Man que tout s’est enchaîné.

«Enti essout» est donc «une chanson créée et enregistrée à l’initiative du Programme des Nations Unies pour le Développement PNUD, par un collectif d’artistes talentueux et volontaire qui s’est formé dans le cadre de son projet d’Appui au Processus Electoral en Tunisie».

le web pour surveiller les élections

Publié le 28/09/2011 à 00:39 par observatoire-medias-tunisiens Tags : photos carte internet

Lundi, 26 Septembre 2011 14:51

Nchoof, pour surveiller le processus électoral

 

nchoof_comNchoof est la nouvelle plate-forme pour le contrôle citoyen du processus électoral en ligne. Elle vient d'être lancée par l'alliance citoyenne pour le contrôle des élections qui regroupe l'Association Sawty, l'association «Conscience politique» et l'association «Société de l'Internet en Tunisie» (ISOC Tunisie).

Destiné à à publier toutes les réclamations des citoyens au cours de la période électorale, ce nouveau site aura pour mission de contrôler l'ensemble du processus électoral dans les différentes régions du pays et d'inciter les citoyens à participer à tracer l'avenir de leur pays.

«Toutes les informations, photos et vidéos publiées sur le site seront vérifiées avant d'être diffusées en ligne» a assuré, lundi, Moez Ben Salah de l'association Sawty, lors d'un point de presse.

Ce site comporte toutes les données relatives aux élections, en plus d'une carte qui permettra de situer le lieu de la réclamation, a de son côté indiqué Sofiène Chourabi journaliste, blogueur, et fondateur de l'association «Conscience Politique».

L'alliance citoyenne pour le contrôle des élections ajoute Sofiène, va informer toutes les parties concernées par l'opération électorale (Instance supérieure indépendante pour les élections, les partis, les listes indépendantes et autres) de l'existence de cette plate-forme qui, a-t-il expliqué, peut servir d'une référence à même de les aider à intervenir pour garantir des élections transparentes et libres.

Contrairement à l'observation classique des élections dont les résultats ne seront révélés qu'après les élections, a-t-il encore précisé, ce site permettra de contrôler l'opération électorale de façon quotidienne et instantanée.

Sofiène Chourabi souligne que les citoyens peuvent aussi envoyer leurs réclamations par SMS sur le numéro 20.162.000.

3 sites web pour choisir son parti

Publié le 28/09/2011 à 00:37 par observatoire-medias-tunisiens Tags : article internet société

Mardi, 27 Septembre 2011 07:00

Tunisie : 3 solutions en ligne pour choisir son parti

 

Trois portails prônant le multipartisme Ikhtiar, Tunivote et Ajidoo, proposent chacun de son côté, sa propre méthode afin de pouvoir comparer les programmes et objectifs des différents partis. Des initiatives bienvenues, quand on sait que les Tunisiens n'auront pas la tâche facile avec plus de 100 partis politique en lice.

A l'approche des élections de la Constituante, prévue pour le 23 octobre, les Tunisiens se posent encore bon nombre de questions sur les orientations des principaux partis politiques en compétition. Pour mieux aiguiller ces citoyens indécis, à peine sortis d'une peine incompressible de 23 années de régime à sens unique, trois portails prônant le multipartisme (Ikhtiar, Tunivote et Ajidoo) proposent chacun de son côté, sa propre méthode afin de pouvoir comparer les programmes et objectifs des différents partis. Leur point commun ? Ils proposent tous de découvrir le parti politique qui correspond le mieux aux idéaux et aux attentes de chaque citoyen.

Tunivote

partipolitk1Inspiré du modèle de vote allemand, "Tunicomp" (association des compétences tunisiennes en Allemagne) et en partenariat avec "Nou-R", (Nouvelle République), une association ayant pour rôle de "participer à l'édification d'un Etat moderne et efficace au service des citoyens", Tunivote propose à l'internaute de répondre à un total de 56 questions en choisissant quatre possibilités («pour», « neutre», «contre», «je passe»).

Traitant des principaux thèmes récurrents en Tunisie (politique, société, économie...), cette plateforme interactive permet entre autre d'argumenter son choix au fur et à mesure de chaque question.

Par la suite, un algorithme s'occupera d'effectuer un tri afin de faire ressortir les points de différences entre les partis. L'étape suivante consistera pour l'électeur, à répondre à une seconde série de questions auxquels ont déjà répondu les partis, afin d'identifier celles les plus proches de ses propres convictions.

Toutefois, on remarque que le questionnaire s'avère un peut long et s'attarde peut-être un peu trop sur certains thème, par rapport à d'autres.

Ikhtiar:

partipolitk2Créé par le collectif des « Jeunes indépendants démocrates » (JID), en collaboration avec un comité d'experts indépendants, Ikhtiar est un projet parrainé par l'association allemande Media in Cooperation &Transition (MICT) et par la Cooperation allemande « Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH » (GIZ).

Grâce à un quizz incluant une trentaine de question («d'accord», «pas d'accord» ou «sans avis») l'internaute pourra au final, déterminer avec quel parti politique il a le plus d'affinité.

Youssef Blaiech, porte-parole du JID, affirme qu'il s'agit « d'un outil internet d´orientation politique qui aide les Tunisiens à choisir pour qui voter» selon l'article : Tunisie : Ikhtiar, un coach pour les élections sur le net de notre confère Thameur Mekki.

Selon ce dernier, l'ensemble de la plateforme (incluant le questionnaire) est soumise à un principe rigoureux de neutralité. Ainsi, nous affichons les réponses des partis telles qu'ils nous les ont livrées. En effet, bien qu'Ikhtiar traite pas mal de thématiques considérés comme étant les priorités des tunisiens (économie, éducation, environnement...), en s'attardant même sur des questions d'ordre législatif et constitutionnel, elle ne s'est pas trop attardé sur les questions d'ordre idéologiques et religieuses de chaque parti.

Ajidoo :

partipolitk3Plus connu comme un comparateur en ligne de produits Hi-Tech, Ajidoo s'attaque désormais aux partis politiques.

Exit les formulaires et les questions, mais place à une application en ligne permettant cette fois de comparer à chaque fois deux partis en même temps, par rapport à la position de chacun sur certains sujets évoqués lors de la constituante.

L'électeur s'érige ici en tant que troisième avis (après celui des deux partis) en approuvant ou en désapprouvant la proposition de la Constituante. Par la suite, il pourra jeter un œil aux meilleures propositions approuvées par les internautes.

Bien qu'originale, cette méthode de comparaison peut paraitre un peut trop simpliste dans la mesure où elle se limite uniquement à certaines propositions.

élections- accreditation des journalistes

Publié le 22/09/2011 à 14:02 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image background news pub extrait

ISIE: Démarrage de la campagne d’accréditation des journalistes tunisiens et étrangersNews, Politique | chawki.rouissi | 22 septembre, 2011 à 09:57 -------------------------------------------------------------------------------- 0 Publier L’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a rappelé, mercredi 21 septembre, dans un communiqué, que la campagne a démarré pour l’accréditation des journalistes tunisiens et étrangers devant couvrir l’élection de l’assemblée nationale constituante, le 23 octobre 2011. L’ISIE appelle, dans le communiqué, tous les journalistes tunisiens et étrangers qui répondent aux conditions énumérées sur le site web de l’Instance, à présenter leur candidature pour obtenir une accréditation, directement au siège de l’ISIE, sis rue Ibn Jazzar à Lafayette, à Tunis. Ces demandes peuvent être déposées tous les jours de la semaine, à l’exception du dimanche, entre 09H00 et 16H00, et le samedi de 09H00 à midi. Les candidatures peuvent, aussi, être envoyées par courrier postal par lettre recommandée, à la même adresse, ou par courrier électronique. Le délai pour la présentation des candidatures expire le 9 octobre 2011. Par ailleurs, le communiqué explique que les candidats doivent prendre connaissance du Code électoral et de la charte de déontologie des journalistes, et s’astreindre à ses dispositions et conditions. Ils sont, en outre, appelés à remplir un formulaire de candidature qui peut être retiré au siège de l’ISIE ou extrait du site web de l’Instance, pour les remettre accompagnés des documents nécessaires, ainsi que d’une liste nominative des candidats présentés par des entreprises de presse. Les cartes d’accréditation seront remises aux journalistes à la date annoncée lors du dépôt des demandes de candidatures.

l'upl suspend sa campagne de publicité politique

Publié le 22/09/2011 à 13:59 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image cadre news

L’UPL suspend sa campagne de publicité politique et fait recours à la Justice

news/">News, Politique | SDIRI Wafa | 22 septembre, 2011 à 09:11
 A-    A+ 

 5

Le bureau politique de l’Union patriotique libre (UPL) a décidé d’arrêter sa campagne de publicité politique, tout en s’attachant à son droit à intenter une action en justice devant le Tribunal administratif contre la décision émise par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) portant interdiction de la campagne pré-électorale durant la période allant du 12 au 30 septembre 2011.
Selon une déclaration rendue publique, hier, cette décision intervient à l’issue de la rencontre qui a eu lieu entre Slim Riahi, président de l’UPL, et  Boubaker Bethabet, secrétaire général de l’ISIE, dans le cadre des concertations sur la question de la propagande pré-électorale des partis en lice.


DERNIERS ARTICLES :
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
DEMISSIONS A TELVZA TV
 Démissions en cascade à la rédaction de Telvza TV 3 décembre 2013 à 11:26   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)0;if(!d.getElementByI