Thèmes

2010 actualité affiche afrique amis annonce article background belle blog bonne cadre

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A connaitre:U.A.S (1)
· A N C -medias (5)
· Abdelwaheb abdallah-médias (13)
· AFFAIRE CHOKRI BELAID (9)
· Affaire du jet d'oeuf (3)
· Affaire Nawat (2)
· Affaire radio kalima (1)
· Affaire Sheraton (29)
· Affaire slim chiboub (12)
· AFFAIRE ZIED EL HENI (12)
· Agression de journalistes (17)
· Al hiwar attounissi / Tahar ben Hassine (3)
· ALHIWAR ETTOUNISSI / TAHAR BELHSINE (1)
· Aljazeera (19)
· Anonymous (1)
· Articles Mohamed Hamdane (1)
· Assabah (29)
· Atce (17)
· Audience médias (4)
· Audiovisuel-cinema-tv (106)
· AYOUB MESSAOUDI (4)
· Beji caid essebsi- medias (22)
· Ben ali- médias (43)
· Blogs - blogueurs (45)
· Censure (53)
· Cinema (41)
· Combat pour la liberté (7)
· Communication-entreprise-organisation (26)
· CONSTITUANTE - MEDIAS (7)
· Dar al Anwar (3)
· Deontologie (22)
· Dérapage déontologique (1)
· Dilou samir- medias (3)
· Droit de reponse (45)
· Edition- livre (1)
· Elections- medias (27)
· Ennahdha- médias (40)
· EXCLUSIF-BLA BLA DE CANDIDE (3)
· Facebook (31)
· Formation et recyclage (14)
· HAICA (5)
· Hannibal tv (29)
· Instance de l'information (56)
· Journalistes (90)
· La Presse- Essahafa (19)
· Liberté d'expression (75)
· Listes noires (1)
· Livres (41)
· Lotfi messaoudi (13)
· LOTFI ZITOUN (15)
· Medias pouvoir (130)
· Medias sociaux (8)
· Medias- relations internationales (46)
· Nessma tv (54)
· Pages facebook-médias (9)
· Patrons de médias (26)
· Paysage mediatique (9)
· Polemiques (12)
· Portrait- journalistes (24)
· Poursuites judiciaires (90)
· Presse (88)
· Public (40)
· Publicité (28)
· Radio (95)
· Rajhi- médias (17)
· Reforme juridique et institutionnelle (60)
· Reporters sans frontieres (1)
· Salafistes- medias (3)
· Semi fehri - catus -attunissyia (109)
· Sihem ben sedrine -kalima (10)
· Sites internet (22)
· Slim amamou-medias (2)
· Snjt (75)
· Television tunisienne publique (111)
· Tic internet reseaux sociaux (58)
· Tourisme- medias (1)
· Tunis afrique presse (13)
· Zitouna tv (1)

Rechercher
Derniers commentaires

votre titre est trompeur. a s'en tenir au titre et au premier paragraphe, on croirait que c'est encore une att
Par Anonyme, le 14.10.2013

attounisia lil bhayemhttp://l ol.centerblog. net
Par caymera, le 01.09.2013

lol noobs trolls omg mata5demch report uhttp://lol.ce nterblog.net
Par caymera, le 01.09.2013

avrz vous redige votre livre de memoires tout seul ?je fait mon master sur votre livre et je vous prie de rep
Par hendlimem, le 16.08.2013

on voudrai s'avoir vos projets pour notre beau pays pour le future de nos enfants en esperant l'avenir soit m
Par latifa bejaoui, le 10.04.2013

Voir plus

Articles les plus lus

· attounissia -semi fehri
· television tunisienne - monographie
· almasdar-nouveau journal electronique
· le journal islamiste alfajr reparait
· sami fehri -chaine attounissya

· choufli hal --
· démarrage de la chaine al hiwar le 19 septembre
· pétition pour des médias libres
· attounisiya
· aljazeera-bureau à tunis
· borhane bsaies sur hannibal tv?
· blog nawat.org
· une émission tv salissant ben ali et la tunisie
· sofiene ben hmida contesté
· sami fehri- mauvais scenarios

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· mohamed-hamdane-medias-tn
· droit-tunisie-revolution


Statistiques

Date de création : 18.03.2011
Dernière mise à jour : 10.12.2013
2252articles


publicité

la pub victime de la révolution

Publié le 23/02/2013 à 23:35 par observatoire-medias-tunisiens Tags : vie photo article background france 2010 photos mort femmes pub
pub, victime collatérale de la révolution tunisienne
Lundi, 31 Janvier 2011 14:35
Par
Julien Clémençot, envoyé spécial

Plus aucune marque n'a lancé de campagne depuis le 14 janvier. © AFPPrivées de budgets depuis la chute de l'ex-président Ben Ali, les agences de publicité font grise mine. Les premières estimations anticipent de lourdes pertes pour le secteur.

La chose ne choquait plus que les touristes en visite à Tunis. Place du 7 novembre, à deux pas du siège du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), tout puissant parti de l'ex-président Ben Ali, l'agence Karoui & Karoui avait renoncé à utiliser son panneau d'affichage librement. Et plutôt que de mettre la photo de l'ancien despote, on trouvait en permanence en quatre par trois le drapeau tunisien. « Plus aucune marque n'a lancé de campagne depuis le 14 janvier, la pub est au point mort », constate Hassen Zargouni, patron de l'agence de conseil et d'études en marketing Sigma.


Slogans révolutionnaires

La raison en est simple, explique le spécialiste : « Pour communiquer, les marques ont besoin de stabilité, que la vie reprenne un cours plus apaisé. Elles ne veulent surtout pas être accusées de récupérer le soulèvement à des fins mercantiles ou être associées à des événements négatifs. » À la place des accroches publicitaires, ce sont de nouveaux slogans qui sont placardés sur les murs de la capitale, ceux des manifestants à la gloire de la démocratie.

Cette discrétion traduit aussi un ralentissement important de la consommation à cause des nombreuses destructions qui ont touché les entreprises et les commerces. Première grande surface de Tunisie, l'hypermarché Géant a été incendié lors des émeutes des 15 et 16 janvier. Son propriétaire, le groupe Mabrouk, qui a annoncé 15,4 millions d'euros de dégâts, estime qu'il faudra 10 mois pour le reconstruire. Un arrêt de l'activité qui s'est directement traduit par une perte sèche pour l'agence MMC-DDB chargée de réaliser ses campagnes. D'autres enseignes comme Monoprix ou Carrefour ont aussi annulé leur communication du mois de janvier.

Pour les agences de publicité le coup porté est donc rude, d'autant qu'il faudra bien pour elles continuer à payer leurs salariés. « Les plus grosses, comme Memac Ogilvy Label Tunisie, JWT Tunis, MMC-DDB ou FP7 McCann, parce qu'elles sont adossées à des réseaux mondiaux vont pouvoir passer le cap, assure Khaled Aouij, créateur du portail Prosdelacom.com. En revanche, les indépendantes qui emploient une quinzaine de personnes vont beaucoup souffrir. » Pour les professionnels de la communication, le manque à gagner sur 2011 sera très important, de l'ordre de 25 millions d'euros, estime Hassen Zargouni.

Débats à la place des réclames

Un renversement de tendance d'autant plus dur à amortir que 2010 a été une année record, selon le cabinet Sigma, avec 96 millions d'euros d'investissements publicitaires, soit une augmentation  de 34, 2 % par rapport à 2009. Une explosion favorisée par l'irruption de nouvelles marques en recherche de notoriété comme Orange dans les télécoms ou Zitouna dans la banque. Mais aussi par la multiplication des canaux avec le redémarrage de Nessma TV depuis 2009, ainsi que le lancement des radios Shems et Express FM en 2010. Des médias dont les programmes sont actuellement complètement bouleversés par la révolution tunisienne.

Débarrassées du poids de la censure, les télévisions et radios enchaînent les émissions de débat au point qu'il n'y a plus sur leurs antennes d'écrans publicitaires. Un comble pour des stations commerciales. « Il est urgent de redéfinir les grilles afin que les marques puissent de nouveau trouver des espaces pour communiquer », constate Hassen Zargouni. D'autant que dès le mois de mars, les agences commenceront à préparer le prochain ramadan, l'événement commercial de l'année, qui concentre pour certaines entreprises plus de 40 % de leur investissement publicitaire.



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : La pub, victime collatérale de la révolution tunisienne

183 MD pour la publicité en 2012

Publié le 03/02/2013 à 17:04 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image merci monde amis background internet pub afrique maroc centerblog
 
183 millions de dinars pour la pub en 2012
Investissements publicitaires en Tunisie
Le Temps Publié dans Le Temps le 29 - 01 - 2013


En Tunisie on fait de la pub. Mais pas assez au point que les spots publicitaires passés sur les écrans des chaînes télévisées en Tunisie (elles commencent à être nombreuses en l'absence d'une loi) ne dépassent pas les 58 minutes seulement hors ramadan et les 3 heures pendant le mois saint.
Pour l'année écoulée, les investissements publicitaires (IP) ont atteint 183,3 millions de dinars hors taxes, soit 0,3% du PIB national, soit un investissement de 16,7 dinars par habitant tunisien. Ce rapport IP/PIB est de l'ordre de 0,8% au Maroc ou les investissements publicitaires en 2012 ont atteint 1.268,7 millions de dinars hors taxes. Par habitant, le Maroc présente un investissement publicitaire qui s'élève à 39,3 dinars. L'Egypte occupe (grâce à ses caractéristiques démographiques : au moins 85 millions d'habitants) le premier rang dans l'Afrique du nord avec des investissements publicitaires de l'ordre de 1.779,1 millions de dinars hors taxes, soit 51,2% sur le total des investissements publicitaire dans ladite zone. La part de la Tunisie demeure faible avec 5,3% alors que les IP du Maroc représentent 36,5% des 3, 4763 milliards de dinars hors taxes investis en publicité dans l'Afrique du nord. Ces chiffres et tant d'autres étaient révélés samedi dernier à l'occasion de la journée « Open Sigma 2013 ». Cette grande messe a réuni un beau monde de la publicité, des annonceurs ainsi que les spécialistes de la communication en Tunisie.
Les spots télévisés occupent le premier rang dans la répartition des IP en Tunisie et représentent 58%. La chaîne Hannibal TV est la première chaîne ayant diffusé les spots publicitaires avec une part de 32,9% suivie par Nessma TV (28%) (en augmentation de 45,6%), Ettounsiya (23,5%) et Al Wataniya avec 14,6 % des investissements publicitaires catégorie TV. La part des radios dans l'ensemble des IP, atteint pour l'année écoulée 15,6%, soit 31,8 millions de dinars hors taxes. Concernant la répartition des IP catégorie radio, les chiffres de Sigma laissent remarquer que Mosaïque FM arrive en tête avec 12 millions de dinars, suivie par Jawhara FM avec des recettes publicitaires de l'ordre de 7,3 millions d dinars hors taxes. Shems FM, occupent la troisième position avec 5,5 millions de dinars hors taxes comme recettes publicitaires. La presse détient 14,3% des investissements publicitaires alors que les parts de l'affichage et de l'internet sont respectivement 10,5% et 1,5%. Hassan Zarguouni explique dans ce sens que l'usage de l'internet et des réseaux sociaux pour la communication reste embryonnaire en Tunisie.
Les Tunisiens boycottent Aljazeera !
Toujours selon les chiffres de Sigma Conseil, les Tunisiens deviennent de plus en plus fidèles aux chaînes locales avec un taux d'audience de 66,6% hors Ramadan et 90,9% durant le mois Saint. Alwataniya se place au Top 10 du classement avec une part d'audience de 25,7%, suivie par Ettounissiya et Hannibal TV avec des part d'audience respective de 14,8% et 14,9%. La chaîne d'information Al jazeera ne figure qu'à la septième place avec une part d'audience assez faible (4,8%). Durant le mois de Ramadan, la chaîne Ettounissiya est la plus regardée par les Tunisiens avec une part d'audience de 27%, suivie par Alwataniya 1 dont la part d'audience frôle 21,4%. Vient ensuite la chaîne Hannibal TRadio de Tunis Chaîne Nationale (RTCN) avec 15% de part d'audience et Nessma TV avec seulement 7,4% de part d'audience. Pour les radios, les chiffres avancés par Hassan Zargouni, indiquent que Mosaïque FM est la radio la plus écoutée en Tunisie avec un million d'auditeurs quotidiennement, soit 28,1% de part d'audience, en progression de 7,6%. Shems FM occupe la deuxième place avec une part d'audience de 12,7%, en progression de 145% par rapport au mois de décembre 2011. La Radio de Tunis Chaîne Nationale (RTCN) arrive en troisième position avec 358 000 auditeurs par jour, soit une part d'audience de l'ordre de 10,1%.

chute des investissements publicitaires

Publié le 02/11/2012 à 22:55 par observatoire-medias-tunisiens Tags : moi internet paysage

Investissement publicitaire

La rentrée s’annonce mauvaise


• Une chute de presque 53% en septembre par rapport au mois d’août

• Les opérateurs téléphoniques gardent la première place

• Tunisiana premier annonceur de la place


nviron 13,206 millions de dinars sont investis dans la publicité toute forme confondue, durant le mois courant.

Dans sa newsletter mensuelle, l’agence Med Media, premier acheteur d’espaces publicitaire en Tunisie dresse un bilan du paysage publicitaire en Tunisie. Il en ressort une forte régression de (-53.37%) par rapport au mois d’Août 2012 et une régression de (-2%) par rapport au septembre 201. La régression est manifestement remarquable au niveau des investissements publicitaires dans les télévisions avec une baisse d’environ 84,65% par rapport au mois précédent. Les radios et l’affichage ont connu le même constat avec des baisses (plus au moins modérées) respectives de 15,48% et de 4.88% par rapport au mois d’août 2012. Toujours selon les chiffres de Med Média, les opérateurs téléphoniques et internet occupent le premier rang du classement avec environ 32% des investissements, malgré la chute de 53% de leurs investissements publicitaire par rapport au mois précédent. Les investissements publicitaires dans les produits d’hygiène et de beauté se partagent la deuxième place avec une part de 10,46%. Les services financiers (banques et assurances) occupent dans la troisième place avec une part de 7,92% du total des investissements publicitaires, soit environ 1,46 millions de dinar.


Tunisiana premier annonceur


Les trois opérateurs télécom s’adjugent les trois premières places dans le classement des investissements publicitaires durant le mois courant. Tunisiana arrive en tête avec un investissement publicitaire qui avoisine 1,545 millions de dinars environ, soit presque la moitié de ses investissements publicitaire investis durant un moi auparavant. Orange Tunisie arrive en deuxième position avec 1,353 millions de dinars environ en régression de 9,8% par rapport au mois précédent. L’opérateur historique, Tunisie Telecom a vu, par ailleurs, ses investissements publicitaires chuter remarquablement de 69% par rapport au mois d’août dernier. Elle se positionne ainsi à la troisième place avec 1,335 millions de dinars d’investissements. La quatrième place revient, pour la première fois, au Ministère de finances avec un investissement de 453 508 dinars, suivi par le Groupe Stial Délice Danonce dont les investissements pluri media atteingne 423 838 millions de dinars ( soit une régression de -67.80% en comparaison avec le mois d’août 2012). La grande distribution, représentée dans la chaîne de distribution Monoprix qui loge à la 6ième place avec des investissements publicitaires pluri media de l’ordre de 281 907 dinars. Selon la newsletter de Med Media, le groupe P&G fait également son entrée au top 10 Annonceurs avec un investissement de 209 570 dinars. Il occupe ainsi la 7ème place. Les trois derniers du Top 10 pour le mois de septembre de l’année en cours sont les trois entreprises SORECO, SNBG et Magasin Général avec respectivement 209 025DT, 187 460DT et 172 824DT d’investissements pluri media.

Zied DABBAR

L’affichage en tête !



Selon un document, publié sur le site de Med Média, qui révèle les dix premiers annonceurs en Tunisie, l’affichage urbain accapare 43.71% des investissements publicitaires soit un montant global de 5,772 millions de dinars environ. Les investissements publicitaires dans la branche TV avoisinent 2,632 millions de dinars soit un pourcentage de 19,93% du volume globale des investissements. Les investissements publicitaires dans la Presse occupent la troisième place avec une part de 19,19% soit un montant de 22,519 millions de dinars contre 2,401 millions de dinars le mois précédent. La Radio représente 17.27% d’investissements publicitaires globaux avec 2,280 millions de dinars contre 2,698 millions de dinars le mois précédent (sa part était de 10% en août 2012).

sihem badi s'attaque à une publicité de fromage

Publié le 10/10/2012 à 00:05 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image monde histoire enfants femme roman
09/10/2012 | Mise à jour : 15:18
Tunisie - " Sihem Badi, la femme qui n'aimait pas le fromage"

Il ne s'agit pas d'un nouveau roman de Douglas Kennedy mais de l'histoire d'une femme promue provisoirement Ministre de la Femme et de la Famille dans un pays qui vit une période transitoire.

 

 

Tout récemment, le monde entier a été secoué par une sordide histoire de viol d'une jeune femme tunisienne par 3 policiers suivie du procès de cette même jeune femme poursuivie pour atteinte aux bonnes moeurs.
Mais il existe une personne au monde qui semble avoir résisté à ce tsunami planétaire et qui est bizarrement restée quelques jours indifférente à ce drame, il s'agit de Sihem Badi, Ministre de la Femme, qui s'est signalée par son silence assourdissant, une semaine durant.
Et voilà que notre Ministre semble se réveiller de sa torpeur et se rappeler qu'elle est dans l'obligation de travailler. D'aucuns auraient pu penser que Sihem Badi allait enfin s'occuper du dossier brûlant des écoles coraniques qui prolifèrent de manière anarchique dans les quartiers populaires et dans lesquelles on procède à un véritable endoctrinement sectaire à l'instar de ce qui se passe dans les "Madrassas" de Pechawar.

Dans ces écoles, on apprend aux filles à se voiler dès le très jeune âge, leur volant ainsi cette innocente enfance; quant aux garçons,on les prépare à être de futurs bons Djihadistes!
Mais il a fallu déchanter; en effet, le réveil tonitruant de Madame la Ministre a consisté à vouloir éventuellement poursuivre en justice les publicitaires qui avaient réalisé le spot fromage contenant le slogan ''Tahli Jben'', qui selon la ministre est utilisé par les consommateurs de drogue pour désigner le manque !!!!
Non, personne ne rêve, Madame la Ministre paraît parler le plus sérieusement du monde, au cas où il s’avère que les enfants peuvent utiliser le jargon des consommateurs.
Le comportement de Sihem Badi est à l'image de celui de tout le gouvernement, incapable de se fixer des objectifs clairs et d'établir des priorités et se retrouvant en train de patauger !

 

Moez Ben Salem

PROMOTION TOURISTIQUE SUR FRANCE2

Publié le 11/02/2012 à 00:37 par observatoire-medias-tunisiens Tags : france monde travail
Promotion de la destination Tunisie sur France 2
TUNIS (TAP) - Le groupe France Télévision mettra en place un plan de partenariat avec la Tunisie en vue de promouvoir le tourisme tunisien sur la chaîne France 2.

 

Cette décision a été convenue au cours de l'entretien qu'a eu, vendredi, M. Elyes Fakhfakh, ministre du Tourisme, qui effectue depuis jeudi une visite de travail en France, avec M.Yves Rolland, secrétaire général de France Télévision. La promotion de la destination Tunisie a été également au centre de plusieurs entrevues qu'a eues le ministre avec plusieurs responsables français et professionnels du secteur. Ainsi, au terme de son entretien avec M.Bertrand Delanoë, Maire de Paris, il a été convenu d'organiser deux actions de promotion du tourisme tunisien en partenariat avec la mairie de la Capitale française. L'une destinée aux touristes parisiens et l'autre aux touristes étrangers qui visitent la région parisienne. Autres événements prévus, l'organisation en Tunisie d'un grand événement promotionnel à l'occasion de l'inauguration, en Mai 2012, de deux hôtels, à Tunis, appartenant au groupe Accor, l'un des plus grands groupes hôteliers dans le monde. A Lyon, le ministre a rencontré plusieurs responsables de la région Rhône-Alpes dont M. Gérard Colomb, Sénateur Maire de Lyon, qui a exprimé la volonté de sa région de soutenir le tourisme tunisien à travers l'organisation, en juin 2012, d'une journée touristique tunisienne sur la grande place de la ville. Cet évènement qui se tiendra en juin prochain permettra de faire connaître la Tunisie sous ses multiples facettes touristiques et culturelles. Il a été également convenu de lancer un projet de coopération qui tend à valoriser certains sites et villes tunisiennes. M. Fakhfakh s'est également entretenu avec M.Philippe Grillot, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon, qui a indiqué que la Tunisie sera l'invité d'honneur de la foire touristique de Lyon au cours de son édition 2013. Le ministre s'est par ailleurs entretenu avec les dirigeants des Tours-opérateurs tunisiens implantés en France, et les a exhorté à mettre en place une action visant une meilleure commercialisation de l'offre touristique tunisienne et à engager des actions ciblées s'adressant aux tunisiens résidents à l'étranger et tout particulièrement ceux de France. Suivant >
Source: www.tap.info.tn10-2-2012

publicité sur les minarets

Publié le 15/09/2011 à 01:44 par observatoire-medias-tunisiens Tags : belle message pub affiche

17/08/2011 -
Première en Tunisie, une publicité sur un minaret. C’est l’œuvre d’une école coranique qui a accroché deux affiches autour du minaret de la mosquée Essalem de la cité Ennasr. La belle et particulière architecture de ce minaret se trouve du coup défigurée par cette affiche.
Sachant que les mosquées sont du domaine du public et que l’école qui fait sa pub est privée, il y a lieu de s’interroger sur la légalité de cet affichage et quelles sommes ont été versées pour obtenir le droit d’être vu sur une artère principale de cette cité huppée de la banlieue de Tunis. Il y a lieu de s’interroger également si d’autres écoles coraniques (ou d’autres annonceurs) peuvent bénéficier des mêmes avantages que cette école.

Enfin, on ne manquera pas de noter les trois affiches de cette même école coranique accrochées au bon milieu du rond point.
Sachant que cet affichage est différent des normes classiques d’affichages et cache la visibilité aux automobilistes, il y a lieu également de s’interroger dans quelles conditions ont été accordées les autorisations administratives à cette école pour accrocher ses affiches. Si autorisation il y a, bien entendu.

On notera que le message de l’affiche est pédagogique et appelle les citoyens à observer leurs prières.

interrogatoire khelil lajimi et mouradd mehdoui

Publié le 01/06/2011 à 01:00 par observatoire-medias-tunisiens Tags : cadre
Interrogatoire de 4h30 de Khelil Laâjimi et Mourad Mehdoui

  • Khelil Lâajimi, ancien ministre du Tourisme, et Mourad Mehdoui, ancien directeur de l’agence de publicité Bien Vu, ont été interrogés mardi 31 mai 2011 par le juge d’instruction du 6ème bureau

    L’interrogatoire, qui a commencé à 10 heures pour s’achever vers 14h30, a été marqué par la confrontation entre Khelil Lâajimi et Mourad Mehdoui et a permis au juge d’instruction de distinguer le vrai du faux dans les différentes déclarations.
    L’instruction a tourné autour de l’affaire Bien Vu et de marchés accordés par le ministère du Tourisme à l’agence publicitaire et ce, suite à un ordre écrit de la Présidence de la République. Ces marchés de plusieurs millions de dinars n’auraient pas été honorés par l’agence.
    Une fois les choses tirées au clair, le juge d’instruction a laissé Khelil Lâajimi en état de liberté, n’ayant visiblement aucune charge contre lui, et a décidé de maintenir Mourad Mehdoui en détention.

    L’ancien ministre du Tourisme devra comparaître une seconde fois devant le juge d’instruction, cet après-midi, et ce dans le cadre d’une autre affaire d’attribution de marchés.
    Il semblerait, cependant, que la date d’attribution de ces marchés ne coïncide pas avec les dates où Khelil Lâajimi était en charge du département qui les a attribués et sera donc là en qualité de témoin.

arrestation d'un patron de publicité

Publié le 28/05/2011 à 00:48 par observatoire-medias-tunisiens Tags : 2010
Arrestation de Mourad Mehdoui
  • 27/5/2011
    Mourad Mehdoui, directeur de l’agence de publicité Bien Vu et de l’hôtel The Russelior, a été arrêté apprend-on de source judiciaire.
    Son arrestation est liée à un gros marché publicitaire accordé à son agence par le ministère du Tourisme sans l’obligatoire passage par un appel d’offres et ce au cours des années 2009-2010. Il aurait tiré un gros bénéfice de ce ou de ces marchés puisqu’il est également question de marchés accordés par l’ATCE.
    Mourad Mehdoui sera par ailleurs interrogé sur d’autres affaires d’ordre pénal et qui seraient encore plus graves que de simples affaires d’argent.

salon du marketing et de la communication

Publié le 27/05/2011 à 11:21 par observatoire-medias-tunisiens Tags : belle photos bleu concours exposition
Marketing-communication Pour une meilleure visibilité
Pour une meilleure visibilité

•?Une trentaine d’exposants de toutes les filières du marketing et de la communication
• Un concours pour les jeunes photographes

Les travaux de la troisième édition du Salon du marketing et de la communication «Mcom Expo» se poursuivent, aujourd’hui, à Gammarth. «Conjoncture oblige, on se posait des questions sur un éventuel report de la date, voire l’annulation du salon, mais on a finalement décidé de maintenir le programme et garder la continuité de l’événement», a évoqué Mme Emira Sfar, co-organisatrice de Mcom Expo.
Une trentaine d’exposants  de plusieurs secteurs d’activité participent à cette édition. Des agences de communication aux sociétés de marketing opérationnel en passant par les imprimeurs et les agences de conseil et d’études, tous les métiers du marketing sont représentés. Aussi, certains médias de masse et électroniques sont présents.
Parallèlement le programme prévoit plus d’une dizaine de conférences. A côté des thématiques générales relatives à la distribution, la communication, plusieurs thèmes d’actualité seront débattus, à savoir le marketing politique, la communication de crise… L’organisatrice a ajouté : «On a besoin d’événements pareils pour se rencontrer, discuter et faire bouger les choses». Pour y aboutir, beaucoup d’efforts de communication et de commercialisation ont été déployés. En effet, ils ont renoncé à une grande partie de leurs bénéfices, pour intéresser les exposants et assurer ainsi  la continuité de la manifestation, moyennant des rabais. 
L’un des exposants, M. Wajdi Xavier Amami, commercial de Bleu citron, agence média en communication urbaine et d’événementiel, spécialisée dans le street marketing a relevé : «On est à la recherche de partenaires et d’annonceurs. On a eu déjà quelques contacts. En ce premier jour, j’estime qu’il y a eu des réactions très positives. C’est à nous de les fructifier par la suite». S’impliquant dans le même objectif, Sara, gérante d’Idée com, a précisé : «Notre premier objectif est la prospection de clients potentiels. Tout le monde est réuni au salon. A chacun de faire connaître son métier».
Les sociétés d’études en marketing sont représentées par une seule entreprise. Aux dernières éditions, le nombre était plus important. Anis Chehibi, DGA de Société d’étude en marketing et sondage d’opinion, a avancé : «C’est notre troisième participation. Nous sommes satisfaits des résultats réalisés lors des deux dernières éditions. C’est une occasion de rencontrer les professionnels du marketing, d’offrir nos produits et d’assurer une visibilité de notre enseigne». Et d’ajouter : «En tant qu’exposant fidèle on a bénéficié d’une remise spéciale». 

Un concours pour les jeunes photographes

Faisant ses premiers pas en Tunisie, l’agence JWT, avec plus de 200 bureaux dans le monde, est à sa première participation. Selon Mme Kaouther Boumaïza, Manager North Africa, «l’objectif est de se faire connaître auprès des professionnels et de rencontrer de nouveaux clients. On a eu beaucoup de contacts, notamment de la part des étudiants qui postulent pour des stages et quelques professionnels prospects».
Pour Sami Snoussi, gérant de Final Frame Studio, spécialisé en images, photos et digital arts, l’objectif est plutôt qualitatif?: promouvoir le métier de photographe. Il a rappelé : «Malgré notre modeste participation à la dernière édition, les trois jeunes photographes lauréats de l’année dernière sont en train de piloter une belle carrière». Ces résultats ont encouragé le promoteur à renouveler sa participation, surtout que dans le contexte actuel le temps est à l’image.  
M. Sami Snoussi a souligné : «Cette année, le concours de photos petit format  portera sur le portrait de la Tunisie. Un thème simple et complexe».  Le premier jour, les candidats prépareront leurs photos. Et aujourd’hui, les travaux seront votés par le public présent. «L’heureux gagnant remportera une prise en charge complète de sa propre exposition, du tirage des photos à la location d’espace», a-t-il ajouté. Par la présentation de leurs travaux, les jeunes candidats alimenteront leurs chances de décrocher un job dans l’une des agences de communication présentes.

nouvelle agence de communication

Publié le 26/05/2011 à 00:11 par observatoire-medias-tunisiens Tags : bonne chez article création message pub annonce
B’Mad : Nouvelle agence de communication en Tunisie

Une nouvelle étoile est née dans le monde de la communication, elle s’appelle B’Mad.

article/12329/192x128/01.jpg" alt="B’Mad : Nouvelle agence de communication en Tunisie" width="195" height="130" />

B’Mad comme les initiales de Myriam Bezazi et de Frank Maugis, ses fondateurs, B’Mad comme le ‘’ad’’ de advertising et B’Mad comme le ‘’Mad’’ qui connote, en anglais, avec la folie… créatrice, bien entendu !
Une association gagnante de deux ‘’purs et durs’’ de la pub quand on sait que Myriam Bezazi, bien connue dans le monde de la communication à Tunis, pratique la ‘’com’’ depuis 2002 en tissant d’abord son expérience chez l’annonceur, puis en agence de publicité en qualité de Directeur de Clientèle et du Développement. Durant plusieurs années, Myriam gère les budgets publicitaires les plus importants et les plus prestigieux en Tunisie : à titre d’exemple, elle participait activement au lancement d’Elissa, la marque ‘’jeune’’ de Tunisie Telecom et orchestrait toute la campagne maghrébine de communication du programme phare Star Academy Maghreb chez nessma TV.
Le parcours de Frank Maugis complète harmonieusement celui de Myriam : Directeur de Création établi depuis six années en Tunisie et doué d’une expérience internationale l’ayant amené jusqu’à Tahiti, les références prestigieuses de son book feraient rêver plus d’un directeur d’agence : Orange Tunisie, Tunisiana, Planet, Adidas, Lesieur pour ne citer que quelques marques…
La culture de la marque est justement ce que les deux jeunes créateurs de B’Mad vont privilégier. « Pour nous, une bonne pub, c’est une campagne qui vend à la fois le produit et son bénéfice… Mais c’est avant tout la marque… Une pub n’est autre que la prise de parole d’une marque qui souhaite présenter l’un de ses produits. », annonce d’emblée Frank Maugis.
Myriam Bezazi rajoute que « ce qui fait la différence entre deux produits de même facture, de même prix et placés dans le même linéaire, c’est la marque ».
Orientation donnée par B’Mad pour qui les techniques de communication globale à 360° ne sont devenues que des discours trop rabâchés et trop présents sur tous les sites d’agences de com. Pour Myriam et Frank, une stratégie 360° n’est pas le collage systématique d’un message identique sur tous les supports, mais la sélection adéquate de quelques vecteurs de communication pour optimiser au maximum l’impact du message et en fonction de l’activité de la marque.
Spécialistes en stratégies marketing, Myriam et Frank intéresseront sans aucun doute les annonceurs tunisiens lorsqu’ils leurs feront adopter les techniques de l’Integrated Marketing Communication (IMC) qui consiste à ne jamais dissocier les objectifs du marketing et ceux de la communication.
« Ce que l’IMC nous enseigne, c’est que le plus important n’est plus l’accroche, mais bien l’idée sous la forme d’un message actif qui concerne directement le consommateur. Cet type de stratégie nous permet aussi de construire une identité de marque cohérente quelle que soit l’action de communication envisagée », explique Myriam Bezazi.
A la différence des autres agences de communication, B’Mad se propose de créer la différence pour engendrer la préférence en présentant l’argument irréfutable qui fera vendre le produit dont les bénéfices intrinsèques, extrinsèques ou émotionnels seront mis en exergue.
« Nous ne voulons pas entrer dans le cercle que l’on connaît actuellement en Tunisie où toutes les marques qui occupent un même marché sont toutes dirigées sur le même axe, sans aucune différence dans les messages respectifs de leurs spots publicitaires, par exemple. En outre, les marques de moindre importance suivent trop souvent le chemin tracé par la marque leader du succès. Ce qui est une erreur fondamentale, car jamais ces marques ne pourront ainsi dépasser le leader ! »
Pour ancrer encore plus rapidement leur notoriété, la jeune agence n’a pas hésité à s’entourer d’une agence RP, en l’occurrence le cabinet tunisien Stratégies Conseil appartenant à Erich Alauzen : « Nous avons choisi Erich pour qu’il soit notre Attaché de Presse. Son expérience internationale de RP, le fait qu’il réside en Tunisie depuis plus de vingt ans et sa connaissance des médias maghrébins nous ont immédiatement séduits. »
Les dés sont jetés dans l’arène publicitaire tunisienne et on comprend que B’Mad n’entend pas faire preuve d’instinct grégaire en devenant juste une autre agence de communication de la place ! Non, B’Mad veut avant tout jouer la différence en proposant des stratégies de communication inédites et beaucoup plus innovantes ainsi qu’un service irréprochable à ses clients.
Cerise sur le nouveau gâteau B’Mad : les prix seront étudiés pour séduire encore plus les annonceurs tunisiens ! Désirant soutenir les entreprises tunisiennes dans un contexte économique où elles sont souvent obligées de réduire leurs budgets de communication, Myriam Bezazi se montre rassurante en déclarant que B’Mad s’adapterait aux contingences budgétaires de ses clients, ce qui ne l’empêchera pas d’optimiser au maximum les résultats de leurs campagnes.
Sans attendre, les premiers clients ont déjà commencé à frapper aux portes de l’agence dont les locaux sont situés à la Marsa…
A.C. (Source B’Mad)


DERNIERS ARTICLES :
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
DEMISSIONS A TELVZA TV
 Démissions en cascade à la rédaction de Telvza TV 3 décembre 2013 à 11:26   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)0;if(!d.getElementByI