Thèmes

actualité affiche afrique amis annonce article background belle blog bonne cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A connaitre:U.A.S (1)
· A N C -medias (5)
· Abdelwaheb abdallah-médias (13)
· AFFAIRE CHOKRI BELAID (9)
· Affaire du jet d'oeuf (3)
· Affaire Nawat (2)
· Affaire radio kalima (1)
· Affaire Sheraton (29)
· Affaire slim chiboub (12)
· AFFAIRE ZIED EL HENI (12)
· Agression de journalistes (17)
· Al hiwar attounissi / Tahar ben Hassine (3)
· ALHIWAR ETTOUNISSI / TAHAR BELHSINE (1)
· Aljazeera (19)
· Anonymous (1)
· Articles Mohamed Hamdane (1)
· Assabah (29)
· Atce (17)
· Audience médias (4)
· Audiovisuel-cinema-tv (106)
· AYOUB MESSAOUDI (4)
· Beji caid essebsi- medias (22)
· Ben ali- médias (43)
· Blogs - blogueurs (45)
· Censure (53)
· Cinema (41)
· Combat pour la liberté (7)
· Communication-entreprise-organisation (26)
· CONSTITUANTE - MEDIAS (7)
· Dar al Anwar (3)
· Deontologie (22)
· Dérapage déontologique (1)
· Dilou samir- medias (3)
· Droit de reponse (45)
· Edition- livre (1)
· Elections- medias (27)
· Ennahdha- médias (40)
· EXCLUSIF-BLA BLA DE CANDIDE (3)
· Facebook (31)
· Formation et recyclage (14)
· HAICA (5)
· Hannibal tv (29)
· Instance de l'information (56)
· Journalistes (90)
· La Presse- Essahafa (19)
· Liberté d'expression (75)
· Listes noires (1)
· Livres (41)
· Lotfi messaoudi (13)
· LOTFI ZITOUN (15)
· Medias pouvoir (130)
· Medias sociaux (8)
· Medias- relations internationales (46)
· Nessma tv (54)
· Pages facebook-médias (9)
· Patrons de médias (26)
· Paysage mediatique (9)
· Polemiques (12)
· Portrait- journalistes (24)
· Poursuites judiciaires (90)
· Presse (88)
· Public (40)
· Publicité (28)
· Radio (95)
· Rajhi- médias (17)
· Reforme juridique et institutionnelle (60)
· Reporters sans frontieres (1)
· Salafistes- medias (3)
· Semi fehri - catus -attunissyia (109)
· Sihem ben sedrine -kalima (10)
· Sites internet (22)
· Slim amamou-medias (2)
· Snjt (75)
· Television tunisienne publique (111)
· Tic internet reseaux sociaux (58)
· Tourisme- medias (1)
· Tunis afrique presse (13)
· Zitouna tv (1)

Rechercher
Derniers commentaires

offre de crédit fiable ( maritimes_0606 @hotmail.fr ) je suis un particulier financier capable de vou
Par maritimes, le 23.11.2014

offre de crédit fiable ( maritimes_0606 @hotmail.fr ) je suis un particulier financier capable de vou
Par maritimes, le 23.11.2014

offre de crédit fiable ( maritimes_0606 @hotmail.fr ) je suis un particulier financier capable de vou
Par maritimes, le 23.11.2014

offre de crédit fiable ( maritimes_0606 @hotmail.fr ) je suis un particulier financier capable de vou
Par maritimes, le 23.11.2014

offre de crédit fiable ( maritimes_0606 @hotmail.fr ) je suis un particulier financier capable de vou
Par maritimes, le 23.11.2014

Voir plus

Articles les plus lus

· attounissia -semi fehri
· television tunisienne - monographie
· almasdar-nouveau journal electronique
· le journal islamiste alfajr reparait
· sami fehri -chaine attounissya

· choufli hal --
· démarrage de la chaine al hiwar le 19 septembre
· pétition pour des médias libres
· attounisiya
· aljazeera-bureau à tunis
· borhane bsaies sur hannibal tv?
· blog nawat.org
· une émission tv salissant ben ali et la tunisie
· sofiene ben hmida contesté
· sami fehri- mauvais scenarios

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés


Statistiques

Date de création : 18.03.2011
Dernière mise à jour : 10.12.2013
2252articles


television tunisienne publique

PERCEPTION DES CHAINES PUBLIQUES DE TELEVISION

Publié le 27/10/2013 à 15:28 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image chez article amis lecture
Les Tunisiens font confiance aux chaines nationales, pas aux sources gouvernementales

• Les médias, les mieux placés pour demander des comptes aux responsables

 « La télévision est aujourd’hui la principale source d’information sur les questions politiques et les actualités en Tunisie. 51 % des personnes ont confiance en les deux chaînes nationales Al Watania 1 et 2. Ces données relevées par une enquête menée, en juin 2013, par BBC Media Action, ont été présentées vendredi, lors d’une rencontre organisée à Tunis en présence de plusieurs acteurs dans le domaine des médias. Contrairement à ce que certains politiciens au pouvoir pensent, les Tunisiens ne font plus confiance aux responsables du gouvernement comme source pour s’informer sur la politique et l’actualité.

 Faisant l’objet de critique incessante de la part des hommes de politique plus particulièrement de la part du mouvement Ennahdha et de ses sympathisants, les journalistes d’Al Watania 1, sont accusés de tous les maux par les politiciens surtout ceux de la troïka. Les dernières critiques ne datent pas de longtemps. Pas plus tard que mercredi dernier que Najib Ben Mrad, élu nahdaoui à l’ANC a appelé haut et fort ses responsables à exiger la démission Moufida Hachani, rédactrice en chef du JT à la télévision nationale. L’élu a également, insulté les autres journalistes en les traitant « d’orphelins de Abdelwahab Abdallah ». Cet exemple, qui n’est pas certes, isolé, prouve à quel niveau les journalistes font l’objet de pression de la part des politiciens au pouvoir. Cela démontre aussi que ces derniers sont conscients du rôle que joue la télévision dans la formation de l’opinion publique, rôle qui selon eux doit être toujours en leur faveur. Mais ils ignorent en même temps, que ces support de médias ne sont autre que des établissements publics qui s’adressent aux Tunisiens, toutes les franges et les classes sociales confondues, d’où l’importance d’offrir un service public sur un pied d’égalité à tous les citoyens sans sympathie ni préférence partisanes.

Perception

D’ailleurs, il est temps que les politiciens changent de perception envers les médias en général et les télévisions nationales notamment. Ils doivent en fait, faire une lecture profonde dans les résultats de l’enquête menée par BBC Média Action sur un échantillon représentatif composé de 1000 Tunisiens. En effet, les téléspectateurs ne font pas confiance aux politiciens et aux responsables du gouvernement en tant que sources pour s’informer sur les questions politiques et les actualités. 17,9 %, seulement font confiance aux responsables du gouvernement. C’est le taux le plus faible en comparaison à d’autres sources, dont les sites web informatifs, les radios, les télévisions ou même les amis et la famille. Ces derniers sont carrément la source la plus crédible pour les personnes interrogées lors de l’enquête, avec presque 77 %.

Il est vrai que la télévision n’occupe pas la tête de la liste en termes de confiance auprès de ses téléspectateurs. Toutefois, elle a réussi après la révolution à reconquérir ce facteur très important pour améliorer son image auprès des téléspectateurs. Mieux encore, les personnes sondées considèrent que « les médias sont mieux placés que le système judiciaire pour demander des comptes aux responsables gouvernementaux. Dans cette perspective, la population tunisienne souhaite que les médias interpellent les responsables politiques sur leurs actions ».

Décryptage

Les résultats de l’enquête prouvent que les Tunisiens en ont marre de la langue de bois initiée par des responsables gouvernementaux. Il est grand temps donc, de bien décrypter ces données et partir en silence tout en y tirant les leçons nécessaires pour s’en servir lors des prochaines échéances électorales. Quant à eux, les futurs responsables doivent soigner convenablement leur discours et leurs interventions télévisées pour ne pas faire fuir les téléspectateurs. Ces derniers font preuve de plus d’exigence et sont, même, prêts à demander des comptes auprès des officiels si les occasions se présenteraient. « Plus des deux tiers des sondés ont affirmé que s’ils pouvaient demander des comptes aux officiels, ils le feraient », dévoile l’enquête.

Avec le démarrage du dialogue national et le départ prévu dans trois semaines de l’actuel gouvernement, les téléspectateurs n’auront pas l’occasion pour demander des comptes aux officiels dans l’immédiat. Ils le feront peut-être avec les prochains décideurs. Entre-temps, le système judiciaire, classé d’ailleurs, deuxième en termes de confiance chez les enquêtés, sera-t-il capable de demander des comptes aux responsables qui quitteront le pouvoir dans quelques jours ?

Sana FARHAT

POURSUITES POUR VOL A LATV TUNISIENNE PUBLIQUE

Publié le 05/10/2013 à 13:22 par observatoire-medias-tunisiens Tags : article centerblog pub
Les suspects de vol de matériel de la Télévision Tunisienne maintenus en liberté provisoire
publié le 05/10/2013 par C.R.
Envoyer à un ami
 

Le ministère public a décidé, vendredi 4 octobre 2013, de maintenir les suspects de vol de matériel de la télévision tunisienne, en état de liberté provisoire jusqu’à la clôture de l’enquête.

Envoyez cet article à votre ami(e) :

// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]>
 
Les suspects de vol de matériel de la Télévision Tunisienne maintenus en liberté provisoire

Des enregistrements vidéo des vols perpétrés dans les locaux de la télévision tunisienne ont été remis au autorités sécuritaires, avec la précision que la majorité des suspects sont des ouvriers de la sous-traitance exerçant à la télévision tunisienne, rapporte radio Mosaïque fm.

imen bahroun ne demissionne pas

Publié le 26/09/2013 à 18:20 par observatoire-medias-tunisiens Tags : article

 

Pas de démission d’Imene Bahroun
publié le 26/09/2013 par N. J.
Envoyer à un ami
 

Contrairement aux informations relayées par certains sites d’informations, la PDG de la Télévision Nationale n’a pas et ne compte pas démissionner de son poste. 

Envoyez cet article à votre ami(e) :

3
 
// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]>
 
Pas de démission d’Imene Bahroun

Des sources bien informés nous ont confirmé qu’Imene Bahroun n’a pas quitté son poste de PDG à la télévision Nationale soulignant que cette dernière subit des pressions exercées par certaines parties au pouvoir.

À rappeler qu'elle avait dans un premier temps déposé sa démission mais que la présidence du gouvernement lui avait demandé de rester à la tête de l'établissement.

le directeur de watanyia 2 briseur de grève?

Publié le 21/09/2013 à 17:14 par observatoire-medias-tunisiens Tags : article background voyage google

Le directeur de la Watania 2 s’explique

18

septembre

2013

à 15:31
 
// <![CDATA[ !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src="//platform.twitter.com/widgets.js";fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document,"script","twitter-wjs"); // ]]>
background: none transparent scroll repeat 0% 0%; float: none; height: 20px; font-size: 1px; vertical-align: baseline; cssfloat: none; border-style: none; padding: 0px;">
// <![CDATA[ window.___gcfg = {lang: "en"}; (function() { var po = document.createElement("script"); po.type = "text/javascript"; po.async = true; po.src = "https://apis.google.com/js/plusone.js"; var s = document.getElementsByTagName("script")[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s); })(); // ]]>
 
// <![CDATA[ (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1" fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, "script", "facebook-jssdk")); // ]]>
 

charfeddine ben salem watania2 9 18En réponse à notre article ‘‘Un briseur de grève bientôt à la tête de la Télévision nationale’’, le directeur de la chaîne Watania 2, Charfeddine Ben Salem, apporte les clarifications suivantes.

La décision de couvrir la séance plénière du mardi à l’Assemblée nationale constituante (ANC) n’a pas été prise par lui, mais par Abdelaziz Touati, qui assure l’intérim de la directrice générale de l’Etablissement de Télévision tunisienne (ERT), Imen Bahroun, en voyage en Chine. C’est ce dernier qui, selon lui, a pris les mesures nécessaires pour dépêcher l’équipe technique et les équipements nécessaires à une telle couverture.

Tous les journalistes de la Watania 2 ont observé la grève décidée par le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT).

Quant aux techniciens, qui ont assuré la transmission des images, ils l’ont fait en toute conscience et pour assurer le service public dont ils ont la charge.

M. Ben Salem ajoute qu’au-delà de sa position personnelle, et en tant que responsable d’un service public, il était dans l’obligation de diffuser les images en direct. Cela est inscrit dans la convention et il ne pouvait s’y soustraire sans encourir des sanctions administratives.

kapitalis

greve des syndicats de tv

Publié le 03/02/2013 à 17:11 par observatoire-medias-tunisiens


Selon un communiqué publié par les syndicats de base de la télévision tunisienne, aujourd’hui, mardi 29 janvier 2013, les journalistes, photographes, techniciens et membres de l’administration entreront, le 5 février prochain, dans une grève ouverte afin de revendiquer la révision de leurs statuts professionnels.

Une grève qui survient en protestation à « la lenteur des réalisations relatives à l’accord conclu, en septembre 2012, avec le gouvernement et l’administration ».

alwatanya tv- Amel Chahed denonce

Publié le 20/01/2013 à 00:23 par observatoire-medias-tunisiens Tags : article message centerblog pub
Amel Chahed dénonce l’ingérence du Gouvernement dans la programmation des émissions télévisées
publié le 06/01/2013 par C.R.
Envoyer à un ami

Dans un témoignage vidéo, la présentatrice de l’émission «Bitawkit Al-Oula», diffusée sur la première chaîne nationale ‘Al-Wataniya 1’, Amel Chahed, présentatrice de l’émission a dénoncé les pressions exercées par des responsables dans le gouvernement pour annuler son émission.

Amel Chahed dénonce l’ingérence du Gouvernement dans la programmation des émissions télévisées

Amel Chahed dénonce l’ingérence du Gouvernement dans la programmation des émissions télévisées

Dans la vidéo diffusée, la journaliste a déclaré que son émission a été déplacée sur la grille de programmation, pour passer d’un ‘Access prime time’ où l’audience est élevée (de 19h00 à 20h00) pour passer à un temps moins attractif d’audience (de 18h20 à 19h05), l’émission a perdu 15 minutes de son temps de diffusion, elle est aussi passée de quatre diffusions hebdomadaires à deux.

Ces décisions ne sont pas ‘innocentes’, selon Amel Chahed, car elle a déjà reçu un message directe de la part de Houcine Jaziri, secrétaire d’État chargé de l’immigration qui lui avait conseillé à la fin d’une émission consacrée à l’immigration clandestine, de cesser de critiquer le Gouvernement, de baisser le ton des critiques, et de ne plus inviter sur les plateaux télé des personnalités de l’opposition.

Ridha Kazdoghli, conseiller auprès du chef du Gouvernement avait, selon la journaliste, exprimé son mécontentement de l’émission et avait même critiqué le professionnalisme de la journaliste.

arrestation de 5 PDG de la tv

Publié le 20/01/2013 à 00:00 par observatoire-medias-tunisiens Tags : article annonce centerblog pub

 

Mandats de dépôt à l’encontre de 5 anciens PDG de la télévision nationale
publié le 03/01/2013 par C.R.
Envoyer à un ami

La chambre d'accusation de la Cour d'Appel de Tunis a émis, jeudi 3 janvier 2013 des mandats de dépôts contre 5 anciens PDG de la télévision tunisienne.

 

Mandats de dépôt à l’encontre de 5 anciens PDG de la télévision nationale
Mandats de dépôt à l’encontre de 5 anciens PDG de la télévision nationale

 Il s'agit de Hédi Ben Nasser, Mustapha Khemari, Mohamed Fehri Chalbi, Moncef Gouja, et Ibrahim Fridhi, annonce radio Shems fm.

accord de watanya avec le ministere des droits de l'homme

Publié le 22/12/2012 à 23:27 par observatoire-medias-tunisiens Tags : homme cadre

accord de coopération entre ministère des droits de l'Homme et télévision nationale

 

jeu..20.12.12
Un accord cadre de coopération a été signé, hier matin, entre le ministère des Droits de l'Homme et de la justice transitionnelle et l’Établissement de la Télévision Tunisienne (ETT), portant sur l'organisation de sessions de formation au profit du personnel de la télévision et sur l'élaboration de programmes et de spots sur la justice transitionnelle.

L'accord a été signé par le ministre des droits de l'Homme et de la justice transitionnelle Samir Dilou et le président-directeur général de la télévision nationale Iman Bahroun. Le ministre a espéré « voir les médias contribuer à établir la vérité et servir la cause des droits de l'Homme uniquement », affirmant, dans une déclaration à l'agence TAP, que l'accord ne revêt aucun caractère politique ou partisan.

Mme Bahroun a pour sa part réitéré le souci de neutralité de la télévision nationale, soulignant que les archives et documents dont disposent les différents ministères et l'ETT « permettront de dévoiler la vérité sur les violations des droits humains perpétrées en Tunisie durant cinq décennies ».

panne de diffusion de watanya tv

Publié le 15/12/2012 à 23:22 par observatoire-medias-tunisiens

: fréquence de secours pour Wataniya 1 et 2 sur Nilesat

 

jeu..13.12.12
Suite à la perturbation du signal par satellite des chaînes nationale 1 (10796 vertical) et nationale 2 (10777 horizontal) sur Nilesat, l'office national de la télédiffusion informe le public qu'il est possible de suivre momentanément les deux chaînes sur la fréquence 12467 horizontal sur le même satellite.

L'Office précise, dans un communiqué publié hier, que la perturbation passagère est indépendante de sa volonté.

said khezami démis de ses fonctions

Publié le 25/11/2012 à 02:03 par observatoire-medias-tunisiens Tags : image paysage
Le rédacteur en chef du service d’information Said Khezami démis de ses fonctions
24 nov 2012 | 10 h 38 min | Mots-clefs :ETT, Said Khezami, télévision tunisienne, Tunisie, Watanya1,    0

Le rédacteur en chef du service de l’information de la première chaine  » Watanya 1?, Said Khezami, vient d’être démis de ses fonctions, a annoncé la direction générale de l’Etablissement de la télévision tunisienne (ETT), vendredi dans un communiqué, précisant qu’il a été chargé d’une autre mission administrative. Moufida Hachani assurera l’intérim jusqu’à la désignation d’un nouveau rédacteur en chef « après examen des candidatures et suivant des critères fixés par une commission d’experts dans le domaine de l’information », ajoute le communiqué. Dans une déclaration à l’agence TAP, Said Khezami a fait part de son  »refus et de son étonnement » face à cette décision dont l’annonce a suscité des « remous » au sein de la rédaction du service de l’information.

Il a indiqué que la directrice générale de l’ETT, Imen Bahroun, lui a confié la mission  »de superviser la ligne éditoriale de l’établissement au niveau du journal d’information, des émissions de débats et des documentaires », précisant toutefois que les contours de cette mission restent  »flous ».  »Mon ambition est de participer au développement du paysage médiatique national et à la promotion de son indépendance » a-t-il soutenu, reconnaissant l’existence d’ »un courant refusant l’indépendance de l’institution ».  »Il est difficile de ramer à contre-courant » a-t-il ajouté.


DERNIERS ARTICLES :
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
ANNONCE DE LANCEMENT DE TELVZA TV
Telvza TV, naissance d’un projet médiatique participatif 9 10/12/2013 14:07 L’équipe de Telvza TV a tenu une conférence de presse, le 10 décembre 2013, pour présenter les
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
E SNJT CONDAMNE LE LIVRE NOIR
Le syndicat des journalistes condamne le ‘‘Livre noir’’ de la présidence 1 décembre 2013 à 12:48   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s
DEMISSIONS A TELVZA TV
 Démissions en cascade à la rédaction de Telvza TV 3 décembre 2013 à 11:26   // <!CDATA !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)0;if(!d.getElementByI